Los Angeles: Lil'Kim impliquée dans une sombre affaire

Actualisé

Los AngelesLil'Kim impliquée dans une sombre affaire

La rappeuse est sous enquête policière. Elle est suspectée d'avoir orchestré le cambriolage d'une maison qu'elle avait louée.

par
lja
La rappeuse américaine a déjà dû faire face la justice.

La rappeuse américaine a déjà dû faire face la justice.

Neilson Barnard

Lil'Kim est dans de sales draps. La rappeuse américaine est en effet soupçonnée dans une affaire de cambriolage, selon TMZ. La star, qui participait aux BET Awards, à Los Angeles, dimanche 25 juin 2017, avait loué pour l'occasion une villa, afin d'y organiser une after-party. Mais son projet est tombé à l'eau quand elle est arrivée sur les lieux avec son équipe, la veille. Très déçue par la demeure qu'elle n'a pas trouvée à son goût, l'interprète de «Crush on You» a exigé que le propriétaire de la maison lui rende les 20'000 dollars qu'elle avait déposés pour la location. Comme celui-ci a refusé sa demande, la situation s'est envenimée et la police a dû intervenir. Constatant qu'ils ne pouvaient pas intervenir dans le contrat liant les deux individus, les policiers sont repartis peu de temps après.

Cependant, vers les 4 heures du matin, des hommes armés, cachant leur visage avec des masques de ski, se sont introduits dans la villa pour dérober les 20'000 dollars déposés par la star. Avant de s'enfuir, ils ont également crevé les pneus de la voiture du propriétaire des lieux. Aussitôt alertée, la police de Los Angeles mène actuellement l'enquête.

Lil'Kim, qui est donc soupçonnée d'avoir commandité ce cambriolage, ne s'est pas encore prononcée sur cette affaire. Cela ne l'a pas empêchée de se produire sur scène quelques heures après ce cambriolage à la cérémonie des BET Awards.

Ce n'est pas la première fois que l'Américaine de 42 ans est impliquée dans une affaire judiciaire. En 2005, elle avait été reconnue coupable de complot et de parjure, après une fusillade devant la station d'une radio new-yorkaise survenue en 2001. Elle avait nié la présence sur les lieux de deux tireurs présumés qu'elle connaissait personnellement, dans le but de les protéger. Pas de chance pour elle, les caméras de surveillance l'avaient filmée avec eux au moment des faits. Au tribunal, elle avait fini par avouer qu'elle avait menti, tout en exprimant ses regrets. Résultat: Lil'Kim avait été condamnée à un an et un jour de prison ferme et à trois ans de probation.

Ton opinion