Ukraine: l’incertitude demeure sur le sort de Soledar

Publié

Guerre en UkraineL’incertitude demeure sur le sort de Soledar

L’état-major ukrainien a affirmé dans son rapport de vendredi soir que les combats se poursuivaient dans la petite ville de l’est du pays, alors que la Russie assure en avoir pris le contrôle.

La Russie et l’Ukraine ont chacune une version différente du sort de la ville Soledar, située près de Bakhmout, dans l’est de l’Ukraine.

La Russie et l’Ukraine ont chacune une version différente du sort de la ville Soledar, située près de Bakhmout, dans l’est de l’Ukraine.

REUTERS

L’incertitude demeure samedi sur le sort de Soledar, la petite ville de l’est de l’Ukraine dont la Russie a assuré la veille avoir pris le contrôle à l’issue d’une bataille acharnée, une annonce démentie par Kiev. «Les combats pour Soledar se poursuivent», a affirmé dans son rapport du soir l’état-major ukrainien sans autre précision. Dans un communiqué, le Ministère russe de la défense a toutefois affirmé, de son côté, qu’avait été achevée «le 12 janvier dans la soirée» la «libération de la ville de Soledar».

Dans un rare signe de reconnaissance entre ces deux structures qui sont souvent entrées en rivalité sur le terrain en Ukraine, l’armée russe a salué ensuite dans un message les «actions courageuses» des combattants du groupe de mercenaires Wagner, dont les hommes ont mené «l’assaut direct contre les quartiers résidentiels de Soledar». Mercredi, le chef de Wagner, Evguéni Prigojine, avait déjà revendiqué la prise de Soledar avec ses hommes, avant d’être contredit non seulement par Kiev, mais aussi par l’armée russe.

Après Soledar, la Russie veut marcher sur Bakhmout

Dans son bulletin quotidien, l’Institut pour l’étude de la guerre (ISW), organisme basé aux États-Unis, a indiqué penser que «les forces russes ont (en réalité) probablement capturé Soledar le 11 janvier», soit mercredi. Pour appuyer ses propos, l’ISW évoquait notamment «des photos géolocalisées publiées les 11 et 12 janvier» qui «indiquent que les forces russes contrôlent probablement la plupart sinon la totalité de Soledar et ont probablement poussé les forces ukrainiennes hors de la périphérie ouest de la localité».

Selon l’ISW, la capture de Soledar, une petite ville d’environ 10’000 habitants avant le conflit, est cependant «peu susceptible de présager un encerclement imminent de Bakhmout», cible principale de l’armée russe, située à 15 kilomètres au sud-ouest de Soledar. Elle «ne permettra pas aux forces russes d’exercer un contrôle sur les importantes lignes de communication terrestres ukrainiennes vers Bakhmout», notait-il dans son bulletin.

Kiev réclame des chars et des missiles à longue portée

Pour faire face à l’armée russe, Kiev a de nouveau appelé ses alliés occidentaux à lui fournir plus d’armes et d’équipements militaires performants. «Pour gagner cette guerre, nous avons besoin de plus d’équipements militaires, d’équipements lourds», a exhorté sur Telegram Andriï Iermak, le chef de cabinet de la présidence ukrainienne, alors que l’Ukraine réclame inlassablement des chars lourds ainsi que des missiles de longue portée.

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni une nouvelle fois pour discuter de la situation en Ukraine vendredi, près de onze mois après le début de l’invasion russe. «L’Ukraine, la Russie, le monde ne peuvent se permettre que cette guerre continue», a souligné la secrétaire générale adjointe de l’ONU pour les affaires politiques, Rosemary DiCarlo. Mais «c’est la logique militaire qui domine, avec très peu d’espace de dialogue pour le moment, si tant est qu’il y en ait le moindre», a-t-elle ajouté, ne voyant «aucun signe d’une fin des combats».

(AFP)

Ton opinion

116 commentaires