L’aventure des Tranchellini-Martinez à Tokyo
Publié

DocumentaireL’incroyable aventure des Tranchellini-Martinez

En 2019, cette famille genevoise a tout quitté pour ouvrir une pâtisserie au Japon. Son histoire est racontée dans un documentaire dont la voix off est assurée par Uma, 16 ans.

par
Julienne Farine

C’est une aventure peu commune et plutôt courageuse  que raconte «2nd Life – Tout quitter pour Tokyo». Celle de la famille Tranchellini-Martinez (les parents, leur fils de 7 ans et leurs trois filles de 13, 17 et 19 ans) qui a choisi de quitter Genève en 2019 pour s’installer dans la capitale du Japon et y ouvrir une pâtisserie. Le tout alors qu’aucun d’eux ne parle le japonais et que seule l’une des filles maîtrise le métier de pâtissière. Ajoutez à cela la crise du Covid et vous obtenez un film passionnant avec des personnages extrêmement attachants.

Dans ce documentaire réalisé par Michael Lapaire, c’est la voix d’Uma, la plus jeune des filles, qu’on entend. Une sacrée expérience pour l’adolescente, qui fêtera ses 17 ans le 17 septembre 2022. «Je n’ai pas compris tout de suite que beaucoup de choses allaient reposer sur moi, raconte-t-elle. Je l’ai réalisé quand nous sommes arrivés au Japon et que j’ai commencé à enregistrer la voix off. C’était beaucoup de pression, je sentais que le réalisateur et les équipes de la RTS comptaient sur moi. C’était du stress, mais une grande fierté aussi.»

De ce tournage – dont elle a réalisé plusieurs scènes avec son smartphone puisque l’équipe ne pouvait pas se déplacer à cause de la pandémie, Uma retient une certaine difficulté à trouver où mettre la limite entre ce qu’on a envie de montrer et de garder pour soi. «C’est vraiment intéressant, parce qu’on passe du temps à regarder la vie des autres, mais quand il s’agit de la sienne, on est bien plus méfiant», confie-t-elle. Son travail pour «2nd Life» a changé sa vision des réseaux sociaux. L’adolescente réalise que les gens cachent plus de choses qu’ils ne le disent.

À quelques heures de la mise en ligne sur YouTube et de la diffusion sur RTS 2, elle a forcément une petite appréhension: «On se dit qu’il suffit d’être honnête, mais je me demande ce que les gens vont penser de moi, de ma famille. C’est compliqué de se dire qu’on ne va pas plaire à tout le monde, même si on le sait. C’est difficile d’accepter cette réalité.»

«2nd Life – Tout quitter pour Tokyo»

Ton opinion

20 commentaires