mode: Lindsay Lohan en flagrant délit de plagiat
Actualisé

modeLindsay Lohan en flagrant délit de plagiat

Déjà très critiquée pour sa première collection en tant que designer l'an passé, Lindsay Lohan n'a pas fini de s'attirer les foudres du monde de la mode. Sa future ligne de leggings est un pur plagiat.

par
fab

Malgré les critiques consécutives à la présentation de sa ligne de vêtements réalisée en collaboration avec Ungaro, Lindsay Lohan avait assuré qu'elle continuerait sa percée dans le monde de la mode.

Elle prépare donc une collection prévue pour cet automne et intitulée 6126. Mais deux couturiers se sont plaints de plagiat en découvrant les premières esquisses de quelques modèles.

C'est le cas de James Lillis, créateur de la ligne Black Milk Clothing. Il a démontré que les leggings Diamond de la marque de Lindsay Lohan ressmblent énormément à son modèle «Sheer Spartan», comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus.

Le site Fashionista.com a lui constaté une ressemblance entre une robe de Jen Kao que Lindsay Lohan portait le mois passé et une création de cette dernière.

«Dans cette industrie, nous savons que nous avons toujours été imités ou copiés», a déclaré Jen Kao au site WWD.com. «Toutefois, le phénomène a évolué et a pris des proportions inquiétantes. Il est honteux de soutenir ces abus commis envers des créateurs qui tentent toujours de se tailler une place et de consolider leur image au niveau du design».

Si Lindsay Lohan n'a pas réagit aux accusations de plagiat, Kristi Kaylor, présidente de la ligne 6126 les a nié en bloc parlant de «pure coïncidence» pour désigner les ressemblances entres les modèles.

Selon elle, comme aucune information sur le tissu, la coupe ou la fabrication des vêtements n'a été divulguée pour le moment, il est impossible de parler de plagiat.

Ton opinion