Ski alpin: Lindsey Vonn retrouve la lumière à Val d'Isère
Actualisé

Ski alpinLindsey Vonn retrouve la lumière à Val d'Isère

La superstar du circuit a remporté le super-G. Une victoire qui lui a fait le plus grand bien au moral.

Lindsey Vonn

Lindsey Vonn

Keystone

Revoilà Lindsey Vonn. En difficulté en ce début de saison, l'Américaine a retrouvé la lumière en remportant le super-G de Val d'Isère, où les Suissesses ont dû se contenter du 5e rang de Joana Hählen.

Jamais mieux que 12e jusqu'ici cet hiver, victime d'une grosse chute à Lake Louise, touchée au dos le week-end dernier à St-Moritz: Lindsey Vonn n'est pas arrivée dans les meilleures dispositions à Val d'Isère. Et pourtant, la superstar du circuit est parvenue à rebondir, s'adjugeant une victoire qui lui a fait le plus grand bien au moral.

La skieuse de Vail ne s'y est pas trompée en fêtant ce succès comme s'il s'agissait du premier de sa carrière. Bras levés aussitôt la ligne franchie, sourire radieux dans l'aire d'arrivée, l'Américaine n'a pas caché qu'elle avait ardemment attendu cette victoire. Une première place qu'elle n'avait plus occupée depuis presque une année - descente de Garmisch en janvier 2017 - et qui lui a permis de repartir en chasse du record d'Ingemar Stenmark avec désormais 78 succès en Coupe du monde, contre 86 à la légende suédoise.

«J'ai juste manqué de chance»

Egalement relancée pour l'autre grand objectif de sa fin carrière, les Jeux olympiques de Pyeongchang en février prochain, Lindsey Vonn s'est imposée devant l'Italienne Sofia Goggia (à 0''31) et la Norvégienne Ragnhild Mowinckel (à 0''39), pour la première fois sur le podium en Coupe du monde.

«Je ne crois pas que j'avais disparu, j'ai juste manqué de chance jusqu'ici», a commenté Lindsey Vonn à propos de son début de saison. «Je savais que mon ski était là et j'avais juste à appliquer les choses en course et à arriver en bas», a-t-elle estimé, tout en relevant qu'elle allait mieux physiquement. «Mon dos va beaucoup mieux, j'étais juste encore un peu raide au départ. Mon corps n'était pas au top ces derniers temps et c'était important pour moi de rester forte mentalement et de continuer à me battre», a-t-elle souligné.

Lara Gut «trop sur les carres»

Côté suisse, Joana Hählen a pris une encourageante 5e place, signant le meilleur résultat de sa carrière sur le circuit. La Bernoise de 25 ans a su profiter d'un petit numéro de dossard, tout comme Lindsey Vonn d'ailleurs, pour se placer aux avant-postes d'une course perturbée par le brouillard et la neige. «Cela me soulage d'un poids: j'ai toujours pensé que je pouvais me placer parmi les meilleures en Coupe du monde», s'est-elle réjouie.

Si Joana Hählen a pu s'illustrer samedi, cela n'a pas été le cas du reste du clan helvétique. Lara Gut a pris le 9e rang, un résultat très mitigé pour la Tessinoise, elle qui s'était imposée l'an dernier en super-G à Val d'Isère. «J'ai trop skié sur les carres, ne parvenant pas non plus à prendre des trajectoires assez directes. Je compte bien corriger ça dimanche», a commenté la skieuse de Comano, bien décidée à prendre sa revanche sur le second super-G du week-end.

Michelle Gisin (10e) et Corinne Suter (12e) se sont aussi classées dans le top 15, au contraire de Jasmine Flury. Une semaine après sa victoire surprise en super-G à St-Moritz, devant Michelle Gisin, la Grisonne est rentrée dans le rang en terminant 18e.

(NewsXpress)

Ton opinion