Suisse: Lindt à la conquête de la barre en chocolat
Actualisé

SuisseLindt à la conquête de la barre en chocolat

Pour le patron du groupe, Ernst Tanner, le marché est en pleine croissance aux Etats-Unis.

Ernst Tanner remettra fin 2016 la direction générale à son actuel chef des finances Dieter Weisskopf.

Ernst Tanner remettra fin 2016 la direction générale à son actuel chef des finances Dieter Weisskopf.

Keystone/Archives

Lindt & Sprüngli veut se lancer à la conquête du marché des barres chocolatées. Le patron du chocolatier zurichois escompte en tirer plus de 100 à 200 millions de francs de chiffre d'affaires au cours des cinq prochaines années.

Le marché des barres chocolatées est énorme, et croît de manière fulgurante aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, assure Ernst Tanner dimanche dans les colonnes de l'hebdomadaire alémanique Sonntagszeitung. L'entreprise de Kilchberg (ZH) se prépare à monter à l'assaut.

Succession

Ernst Tanner a annoncé vendredi qu'il remettra fin 2016 la direction générale à son actuel chef des finances Dieter Weisskopf, 60 ans, pour se concentrer sur la présidence. Le Schaffhousois, né en 1946, compte quant à lui maintenir son mandat au conseil d'administration pendant les cinq ans à venir. Selon lui, la règle voudrait que son successeur à la direction le devienne aussi à la présidence.

En revanche, le fils de Ernst Tanner, Derek, n'est pas destiné à reprendre le flambeau. «Derek va quitter l'entreprise fin juin et fonder sa propre firme», explique le père. Le premier va se consacrer à développer une société qu'ils ont achetée en France, spécialisée dans la fabrication «exclusive» de couteaux à steak, précise-t-il.

Nouveaux talents

Selon Ernst Tanner, le futur patron désigné a dirigé pratiquement tous les départements, à l'exception du marketing et des filiales à l'étranger. Il reste donc encore à Dieter Weisskopf à maîtriser ces fonctions pas à pas.

Pour ce faire, l'actuel dauphin pourra compter sur son président, à la tête du chocolatier depuis 1993, qui entend notamment l'accompagner dans les présentations aux quatre coins du globe. Mais les priorités d'Ernst Tanner seront plutôt la recherche de nouveaux talents, indique-t-il.

Pour mémoire, malgré un environnement de marché difficile et le franc fort, Lindt & Sprüngli a réalisé l'an passé un nouvel exercice record. Affichant des ventes en hausse, l'entreprise a vu son bénéfice net bondir de 11,2% au regard de 2014 à 381 millions de francs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion