Chocolat: Lindt & Sprüngli : ventes en légère baisse en 2011

Actualisé

ChocolatLindt & Sprüngli : ventes en légère baisse en 2011

Lindt & Sprüngli a vu son chiffre d'affaires légèrement diminuer l'an passé. Les ventes du groupe chocolatier zurichois se sont inscrites à 2,49 milliards de francs.

Confronté à un environnement économique jugé extrêmement difficile, Lindt & Sprüngli affiche des ventes en baisse l'an passé. Pénalisé notamment par l'appréciation du franc, le chocolatier zurichois a dégagé un chiffre d'affaires de 2,49 milliards de francs, 3,5% de moins qu'en 2010.

Qualifiée pour sa part de «remarquable», la croissance organique des ventes s'est quant à elle inscrite à 6%, un taux supérieur à l'expansion du marché, a précisé lundi l'entreprise établie à Kilchberg. Celle-ci est ainsi parvenue à gagner des parts sur la plupart des débouchés sur lesquels elle est active.

En revanche, le chocolatier des bords du lac de Zurich a souffert de la fermeté du franc par rapport aux principales devises, notamment l'euro et le dollar, celle-ci ayant pesé à hauteur de 9,5% sur le chiffre d'affaires. Lindt & Sprüngli avait renoué avec la croissance en 2010, ses ventes ayant crû de 2,2% au regard de l'année précédente à 2,58 milliards de francs, à la faveur de la reprise économique.

La performance affichée sur l'exercice 2011 a légèrement dépassé les attentes des analystes consultés par l'agence financière AWP, ceux-ci tablant en moyenne sur un chiffre d'affaires de 2,48 milliards de francs. La croissance interne s'est en revanche révélée inférieure aux 6,9% escomptés par les spécialistes.

Bonnes affaires aux Etats-Unis

Lindt & Sprüngli indique avoir réalisé de bonnes affaires sur ses principaux débouchés, les Etats-Unis, la France et l'Allemagne. Alors que le groupe estime avoir aussi gagné des parts de marché en Suisse, il a dû faire face à un ralentissement en Italie, en Espagne et en Australie.

Outre un climat économique difficile, cette évolution reflète des conditions météorologiques défavorables, avec notamment des températures élevées durant le printemps et l'automne qui se sont parfois prolongées jusqu'en décembre, note Lindt & Sprüngli.

Au vu de l'objectif de croissance organique atteint, le groupe table sur une marge d'exploitation (EBIT) dans le haut de la fourchette annoncée en août (hausse de 20 à 40 points de base). L'entreprise, qui dévoilera ses résultats détaillés le 1er mars, précise avoir été en mesure d'améliorer son efficience et d'accroître le degré d'utilisation des ses capacités de production.

Dans le domaine de la fabrication, Lindt & Sprüngli ajoute avoir procédé à de gros investissements tout au long de 2011 sur l'ensemble de ses sites. Le chocolatier a ainsi entamé l'automne passé la construction d'un nouveau centre logistique pour son usine allemande d'Aix-la-Chapelle. L'entreprise a également fondé une nouvelle filiale au Cap, en Afrique du Sud.

(ats)

Ton opinion