Réseaux sociaux: LinkedIn s'attaque aux aspireurs à profils

Actualisé

Réseaux sociauxLinkedIn s'attaque aux aspireurs à profils

Le réseau social professionnel a porté plainte contre des personnes anonymes accusées de siphonner sa base d'utilisateurs afin d'alimenter des services concurrents.

par
man

LinkedIn combat la concurrence déloyale. Le réseau social professionnel a porté plainte cette semaine à San Francisco contre des rivaux non identifiés usant de stratagèmes informatiques pour siphonner sa base de données d'utilisateurs. La plateforme a en effet expliqué que, depuis mai 2013, des inconnus ont déployé une vague de bots informatiques capables de créer des centaines de faux profils sur sa plateforme. Ces derniers ont pour but d'interagir avec de vraies utilisateurs afin d'en soutirer les profils et alimenter des services de recrutement concurrents, a rapporté le site spécialisé GigaOm.

Ces profils contrefaits ont permis de visionner des centaines de milliers de profils de membres par jour, selon LinkedIn. Le réseau social a ajouté avoir déployé une énergie considérable pour bloquer les faux profils qui ont coûté en ressources informatiques et ont mis à mal l'intégrité de l'entreprise.

Dans le but d'identifier les auteurs des bots incriminés, LinkedIn a par ailleurs demandé la collaboration d'Amazon Web Services, les services informatiques distants du géant du commerce en ligne. Ceux-ci ont été utilisés par les concepteurs des bots pour générer et stocker des informations relatives aux faux profils.

«Nous sommes une organisation qui met les membres à la première place et nous estimons que nous avons la responsabilité de protéger le contrôle que nos utilisateurs ont sur les informations qu'ils partagent sur LinkedIn», a réagi le réseau social au site GigaOm.

Ton opinion