Technologie: L’intelligence artificielle s’attaque au make-up
Anastasia Beverly Hills
Publié

TechnologieL’intelligence artificielle s’attaque au make-up

Les marques de cosmétiques utilisent des algorithmes pour proposer une expérience virtuelle interactive à leur clientèle.

par
Nina Seddik

Scanner une image dans un magazine, un vêtement ou un objet de déco pour trouver un rouge à lèvres de la même couleur et de la même texture. C’est ce que permet l’application Lipscanner, conçue par Chanel et lancée au mois de février dans une vingtaine de pays (disponible sur IOS mais pas en Suisse pour le moment). Derrière ce Shazam du rouge à lèvres, un algorithme développé pendant plusieurs mois et «entraîné» à reconnaître des dizaines de milliers de visages et d’images. Concrètement, ce dernier analyse la photo prise par l’application et proposer une référence, parmi les quelque 400 teintes que compte le catalogue de la marque, dont la couleur et la texture sont équivalentes. Une fois le modèle sélectionné, il est ensuite possible de l’essayer virtuellement grâce à la fonction «Virtual try on». Une fonction que de nombreux acteurs de la beauté, comme Sephora et L’Oréal Paris, proposent également (variable selon les pays).

Chanel
Chanel
Chanel

Outre-Atlantique, la marque de cosmétiques Anastasia Beverly Hills, fondée par la papesse du sourcil Anastasia Soare, a, elle aussi misé, sur l’intelligence artificielle pour améliorer l’expérience client. Elle vient, en effet, de lancer The Brow App, une application, disponible sur IOS et Android, qui permet de trouver la ligne de sourcils adaptée à son visage, grâce à la réalité augmentée et à des tutos.

Anastasia Beverly Hills
Anastasia Beverly Hills
Anastasia Beverly Hills

Ton opinion

11 commentaires