Actualisé

FootballL’Inter passe sur le fil, un Suisse s’illustre, la Juve souffre

Les Intéristes retrouveront le Milan AC en quarts de finale de la Coupe. À Naples, Nedim Bajrami a marqué deux fois, mais Empoli a perdu. La Juventus passe après prolongations.

Romelu Lukaku, félicité par le premier buteur Arturo Vidal, a marqué à la 119e minute.

Romelu Lukaku, félicité par le premier buteur Arturo Vidal, a marqué à la 119e minute.

AFP

L’Inter Milan, avec un succès sur le fil sur le terrain de la Fiorentina grâce à une tête de l’incontournable Romelu Lukaku (2-1 après prolongation), a décroché mercredi son billet pour les quarts de finale de la Coupe d’Italie où elle retrouvera l’AC Milan.

Lukaku, entré en seconde période, a surgi en toute fin de prolongation pour assommer la Viola d’une tête puissante (119e), en profitant d’un marquage un peu lâche de l’arrière-garde florentine.

Au sortir d’une semaine compliquée en championnat, où les hommes d’Antonio Conte se sont inclinés contre la Sampdoria (1-2) puis ont lâché deux points en fin de match contre la Roma (2-2), l'Inter a de nouveau souffert pour son entrée en lice en Coupe d’Italie (les huit premiers du dernier championnat étaient exemptés des premiers tours).

Une revanche

Les Nerazzurri avaient ouvert la marque en fin de première mi-temps sur un penalty transformé par Arturo Vidal (40e). Mais ils ont encore étalé quelques fragilités défensives au retour des vestiaires, ce dont a profité l’Ivoirien Christian Kouamé pour égaliser (57e) après une relance plein axe de la défense intériste.

L’Inter retrouvera en quart de finale l’AC Milan pour une revanche du derby perdu en championnat en octobre (1-2). Les Rossoneri se sont qualifiés mardi soir aux tirs au but (0-0 après prolongation, 5-4 aux t.a.b.) face au Torino.

Deux bijoux de Bajrami

Naples a lui aussi souffert pour rejoindre les quarts de finale. Face à Empoli (Serie B), les Napolitains ont dû attendre la 77e minute pour s’imposer 3-2 (2-1). Mais c’est un Suisse, Nedim Bajrami (21 ans), qui s’est illustré. L’ancien joueur de Grasshopper, à Empoli depuis 2019, a marqué deux fois pour ses couleurs, ramenant son équipe dans le match. Ses deux buts sont presque des copies parfaites, des enroulés du pied droit à la Thierry Henry, qui ont mystifié le gardien de Naples, Alex Meret (33e et 68e).

Le but de la 77e minute inscrit par Andrea Patagna pour Naples permet aux hommes de Gennaro Gattuso de rejoindre les quarts où ils affronteront le gagnant de la rencontre Roma – Spezia, au programme le 19 janvier prochain.

Rafia décisif pour la Juve

La Juventus, rejointe 2-2 après avoir rapidement mené 2-0 contre le Genoa, a dû passer par la prolongation pour arracher sa place en quarts grâce à un but décisif du jeune Tunisien Hamza Rafia (3-2 a.p.).

Entré en jeu à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire, juste après l’égalisation génoise, le joueur formé à Lyon s’est offert de jolis débuts en équipe première en marquant le troisième but, en deux temps, sur un service d’Alvaro Morata (105e).

Mais que ce fut difficile pour cette Juventus, largement remaniée par Andrea Pirlo, à quatre jours du choc de Serie A contre l’Inter Milan à San Siro, et cela malgré une entame idéale grâce aux jambes de Dejan Kuluseveski. Le jeune Suédois n’a mis qu’une minute trente pour ouvrir la marque de près, avant d’offrir le second but à Morata pour le 2-0 (23e).

Une équipe bis

Mais cette Juve bis - pas de Ronaldo ni de Bonucci au départ, mais les jeunes Dragusin (18 ans), Portanova (20 ans) et Wesley (20 ans) - s’est fait surprendre sur une réduction du score, de la tête, par Lennart Czyborra (28e) qui a totalement relancé le Genoa.

Gianluigi Buffon a ensuite été sauvé par sa barre, sur une belle frappe de Marko Pjaka (53e), mais «Superman» a été trop court sur le superbe tir de Filippo Melegoni (74e) qui a ramené le Genoa à hauteur des Bianconeri.

Pirlo n’avait sans doute pas prévu de faire jouer Cristiano Ronaldo, mais il n’a eu d’autre choix que lancer le Portugais à la 88e minute. Et c’est finalement Rafia, entré un peu plus tôt, qui a fait la différence.

La Juve peut aussi remercier Arthur pour avoir sorti de la tête, sur sa ligne, un ballon de 3-3 pour le Genoa (108e). Elle rencontrera en quart de finale Sassuolo ou la Spal (Serie B), opposés jeudi.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Jobert

14.01.2021 à 09:16

Un "Suisse"..

R.Mousse

14.01.2021 à 06:41

Pardon un Suisse ?? Gag ? N’importe quoi !!

klop

13.01.2021 à 19:27

oui c'est bien ce que j'ai compris