Lucerne: Littering aux champs: vers des amendes plus sévères?
Actualisé

LucerneLittering aux champs: vers des amendes plus sévères?

Il arrive que des vaches soient blessées ou meurent après avoir ingurgité des détritus laissés par des promeneurs. Un élu exige l'introduction de peines sévères.

par
gwa/vsm
Les vaches peuvent être blessées voire mourir après avoir ingurgité les détritus laissés par des promeneurs.

Les vaches peuvent être blessées voire mourir après avoir ingurgité les détritus laissés par des promeneurs.

Facebook

«Les boîtes de conserve, les canettes en aluminium et autres objets broyés par des machines agricoles représentent un grand danger pour les animaux sauvages et le bétail.» Tels sont les propos avancés par le député PDC Roger Zurbriggen, dans une intervention parlementaire déposée auprès du Grand Conseil lucernois.

Sur cette base, l'élu demande que les personnes coupables de littering dans la nature et près des pâturages soient punies plus durement. Il estime en effet que l'amende d'ordre de 40 francs, actuellement en vigueur, n'a pas l'effet dissuasif escompté. «Les déchets ingurgités par les bêtes provoquent des blessures douloureuses, voire mortelles, poursuit Roger Zurbriggen. Un tel délit devrait donc être jugé comme une menace délibérée envers le bien-être animal.»

Amende de dix à cent fois supérieure

Le politicien estime en outre que le montant de l'amende devrait être «entre dix et cent fois supérieur» aux 40 francs actuels. Un chiffre basé sur les potentiels «dommages subis par le propriétaire du bétail»

Si l'idée semble avoir conquis un tiers du parlement, encore faut-il pouvoir en définir le cadre juridique. Il paraît en effet compliqué de s'en référer à l'Ordonnance sur la protection des animaux dans le cas de promeneurs peu respectueux de l'environnement.

Ton opinion