Guerre en Ukraine: L'Ukraine réclame la «parité de feu» avec les Russes après le retrait de Severodonetsk

Guerre en UkraineL'Ukraine réclame la «parité de feu» avec les Russes après le retrait de Severodonetsk

Suivez l'actualité du conflit et les tensions entre Moscou et l'Occident.

par
La Rédaction

Ton opinion

samedi, 25.06.2022
03:17

L'Ukraine réclame la «parité de feu» avec les Russes après le retrait de Severodonetsk

L’Ukraine presse ses alliés de lui donner enfin la «parité de feu» avec les forces russes pour «stabiliser» la situation dans le Donbass après le retrait de ses troupes à Severodonetsk, verrou stratégique de cette région, pilonné depuis des semaines par l’artillerie russe.

«J’ai souligné la nécessité d’atteindre la parité de feu avec l’ennemi, ce qui nous permettra de stabiliser la situation dans la région la plus menacée de Lougansk», a déclaré le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Valeriy Zaluzhnyi, en rendant compte sur sa page Facebook d’un entretien téléphonique avec son homologue américain, le général Mark Milley.

L’Ukraine ne cesse de réclamer davantage d’armes lourdes à ses alliés pour contrer la puissance de frappe russe, particulièrement dans le Donbass, région industrielle dans l’est du pays, déjà partiellement sous contrôle de séparatistes pro-russes depuis 2014, et que Moscou s’est juré de conquérir totalement.

vendredi, 24.06.2022
18:26

La Russie prend le «monde en otage», accuse Berlin

L’Allemagne a accusé vendredi la Russie de prendre «le monde entier en otage» en utilisant la faim «comme arme de guerre», à l’occasion d’une conférence à Berlin visant à trouver des «solutions» à la crise alimentaire provoquée par la guerre en Ukraine.

Intitulée «S’unir pour la sécurité alimentaire mondiale», cette conférence se tient avant le sommet des dirigeants du G7, organisé en Bavière à partir de dimanche. Les ministres de 40 Etats y participent, dont les Etats-Unis ou encore des pays durement touchés par la crise, comme le Nigeria, la Tunisie et l’Indonésie.

Moscou utilise la faim «délibérément comme une arme de guerre» et prend «le monde entier en otage», a dénoncé la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock, alertant sur un véritable «tsunami» de la faim risquant de s’abattre sur certains pays.

AFP
17:25

Il faudrait 10 ans pour trouver des voies alternatives au transport de céréales, selon Kiev

L’Ukraine aurait besoin de 10 ans pour construire des infrastructures capables de remplacer celles des ports de la mer Noire, dont le blocage par la Russie empêche l’exportation de céréales à travers le monde, a estimé vendredi le vice-ministre ukrainien de l’Agriculture.

«Pour les routes alternatives, il faudrait 10 ans d’investissements pour essayer de construire les infrastructures nécessaires pour remplacer ces infrastructures portuaires de la mer Noire, que nous avons passé environ 20 ans à construire, à partir de l’an 2000», a déclaré le vice-ministre, Taras Vyssotsky, dans un entretien à l’AFP.

17:20

Moscou dénonce un «accaparement géopolitique» pour «contenir la Russie»

La diplomatie russe a dénoncé vendredi la décision des Vingt-Sept d’octroyer à l’Ukraine et la Moldavie le statut de candidat à l’Union européenne, en pleine offensive russe chez son voisin ukrainien.

Cette décision «confirme qu’un accaparement géopolitique de l’espace de la CEI (la Communauté des Etats indépendants, qui rassemble plusieurs pays d’ex-URSS, ndlr) se poursuit activement afin de contenir la Russie», a indiqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, dans un communiqué.

AFP
14:36

Une cyberattaque russe durant le sommet de l’Otan jugée «possible» 

La ministre espagnole de la Défense, Margarita Robles, a jugé possible, vendredi, que la Russie lance une cyberattaque durant le sommet de l’OTAN, qui se tiendra de mardi à jeudi, à Madrid.

Interrogée sur le fait de savoir si l’Espagne craignait une cyberattaque russe, Mme Robles a estimé, sans citer nommément ce pays, que «la possibilité d’une cyberattaque existe», disant ne pas pouvoir en dire plus «pour des raisons de sécurité».

«Il y a de nombreux défis et de nombreuses menaces, mais nous avons beaucoup de gens qui travaillent» sur ces questions, «précisément pour prévenir toute situation qui pourrait affecter la sécurité», a ajouté la ministre, interrogée par des journalistes en marge d’un déplacement dans un site militaire près de Madrid.

AFP
14:31

L’Ukraine saisit des milliers d’antiquités qui auraient été volées en Crimée 

L’Ukraine a annoncé vendredi la saisie de la «plus grande» collection d’antiquités de son histoire, dont les oeuvres auraient été volées dans les musées de la pénsinsule de Crimée, annexée par la Russie, avant de se retrouver entre les mains de collectioneurs privés.

«Plus de 6000 antiquités, dont des épées, des sabres, des casques, des amphores et des pièces de monnaie» ont été retrouvées lors d’un raid mené par la police ukrainienne, a déclaré la procureure générale Iryna Venediktova lors d’une conférence de presse.

La valeur de la collection est estimée «à plusieurs millions de dollars», a-t-elle ajouté.

AFP
12:35

Royaume-Uni: Zelensky demande le soutien des festivaliers de Glastonbury

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky en a appelé vendredi, aux festivaliers réunis à Glastonbury, en Angleterre, pour leur demander leur soutien face à l’invasion russe, qui empêche les Ukrainiens de «profiter de la liberté et de ce merveilleux été».

AFP

Quelque 200'000 personnes sont attendues pour le retour du mythique festival organisé ce week-end, dans le sud-ouest de l’Angleterre, après deux éditions annulées à cause du Covid-19.

«Nous aussi en Ukraine nous aimerions vivre comme avant et profiter de la liberté et de ce merveilleux été. Mais nous ne pouvons pas le faire parce qu’un événement terrible est arrivé: la Russie nous a volé la paix», a déclaré M. Zelensky, dans une vidéo diffusée sur écran géant, avant un concert du groupe The Libertines.

«C’est pourquoi je me tourne vers vous pour demander votre soutien, Glastonbury, le plus grand rassemblement pour la liberté ces jours-ci, et je vous demande de partager ce sentiment avec tous ceux dont la liberté est menacée», a-t-il ajouté.

11:29

Réfugiés ukrainiens: un prêt «record» du Conseil de l’Europe à la Pologne

La banque de développement du Conseil de l’Europe (CEB) a accordé vendredi à la Pologne un prêt de 450 millions d’euros, un montant qualifié de «record» pour l’institution, afin d’aider Varsovie à prendre en charge les personnes fuyant la guerre en Ukraine.

La vigie des droits humains sur le continent européen, installée à Strasbourg, explique que la priorité de ce prêt «sera de couvrir le coût des allocations exceptionnelles de subsistance, des indemnités forfaitaires d’hébergement et des allocations mensuelles pour enfant à charge».

Selon le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) de l’ONU, à la date du 21 juin, plus de 8 millions de personnes avaient franchi les frontières de l’Ukraine sans retour depuis le début de l’invasion russe le 24 février.

Plus de la moitié l’ont été vers la Pologne, avec plus de 4,1 millions d’arrivées. Il s’agit principalement de femmes, d’enfants et de personnes âgées.

06:12

Soldats ukrainiens sommés de se retirer de Severodonetsk

Les forces ukrainiennes ont reçu l’ordre de se retirer de la ville de Severodonetsk, dans l’est du pays, théâtre d’âpres combats avec l’armée russe, a annoncé vendredi le gouverneur régional.

«Les forces armées ukrainiennes vont devoir se retirer de Severodonetsk. Ils en ont reçu l’ordre», a déclaré sur Telegram Sergiy Gaiday, le gouverneur de Lougansk, où se situe cette localité stratégique.

05:37

Russie: quatre morts dans le crash d'un avion de fret militaire

Un avion de fret militaire s’est écrasé vendredi dans la région russe de Riazan, à deux-cents kilomètres au sud-est de Moscou, tuant quatre personne et en blessant cinq, ont rapporté les autorités locales.

dr

L'accident a eu lieu dans la zone de l’autoroute Mikhaïlovski, explique la cellule de crise formée par le gouvernement régional, cité par l’agence TASS.

Image prétexte

Image prétexte

AFP

jeudi, 23.06.2022
20:13

«C’est le point de départ d’une nouvelle histoire pour l’Europe», estime Volodymyr Zelensky

Accorder à l’Ukraine le statut de candidat à l’adhésion à l’Union européenne, «c’est le point de départ d’une nouvelle histoire pour l’Europe», a affirmé jeudi le président ukrainien Volodymyr Zelensky aux Vingt-Sept réunis lors d’un sommet européen à Bruxelles.

«Aujourd’hui, vous avez pris l’une des décisions les plus importantes pour l’Ukraine depuis son indépendance il y a trente ans (en 1991, ndlr)», a salué Volodymyr Zelensky dans une allocution en visioconférence. «C’est le plus grand pas vers le renforcement (politique) de l’Europe», a-t-il déclaré depuis Kiev.

Volodymyr Zelensky et Emmanuel Macron, à Kiev, le 16 juin 2022.

Volodymyr Zelensky et Emmanuel Macron, à Kiev, le 16 juin 2022.

AFP

«Quel chemin nous avons parcouru en trois mois!», s’est encore enthousiasmé le président ukrainien, vêtu de son habituel t-shirt kaki, dont le pays a lancé les démarches pour obtenir le statut de candidat à l’adhésion à l’UE quelques jours après le début de l’invasion russe fin février. Il a dit espérer une «Europe sans divisions, sans ''zones grise''» qui «sache se défendre et défendre ses valeurs, son avenir».

19:57

Les Etats-Unis vont aider l'Ukraine pour 455 millions

Les Etats-Unis vont fournir à l’Ukraine pour 450 millions de dollars supplémentaires (quelque 455 millions de francs) d’aide militaire, a annoncé jeudi John Kirby, qui coordonne la communication de la Maison Blanche sur les questions stratégiques.

Cela porte à «environ 6,1 milliards» le montant total d’aide militaire fourni par Washington à Kiev depuis l’invasion du pays par la Russie, a-t-il déclaré à propos de ce nouveau volet d’assistance qui comprendra en particulier une livraison supplémentaire de lance-roquettes perfectionnés.

Reuters
18:16

«Nous pourrions nous passer du gaz russe»

La ministre française de la Transition énergétique a estimé jeudi que la France pourrait à terme «se passer du gaz russe». «Nous pourrions nous passer du gaz russe (...), cela suppose que tous les méthaniers arrivent à l’heure et que nous puissions remplir confortablement notre stockage stratégique», a déclaré Agnès Pannier-Runacher au média français BFM Business jeudi soir.

17:55

«Il n’y a aucun endroit sûr dans la région de Donetsk»

«Aucune ville» de la région de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, n’est «sûre» pour ses habitants, les combats entre armées ukrainienne et russe étant trop violents, a déclaré dans un entretien à l’AFP le gouverneur régional Pavlo Kyrylenko.

«Il n’y a aucun endroit, aucune ville dans la région de Donetsk sûr», a affirmé Pavlo Kyrylenko, précisant qu’il était, selon lui, «extrêmement dangereux pour les habitants de rester» alors que la pression russe sur les forces ukrainiennes s’accentue autour des villes de Lyssytchansk et Severodonetsk.

AFP
15:33

Une exposition de photos de journalistes

Une exposition de photos et témoignages de journalistes victimes de l’invasion russe en Ukraine, appelée «La guerre n’est pas encore terminée», a été inaugurée jeudi dans le parc Taras Chevtchenko, dans le centre de la capitale.

Organisée par la ville de Kiev et des ONG de défense des droits de l’homme, cette exposition a pour objectif de raconter l’histoire de ceux qui sensibilisent le monde à la guerre de la Russie en Ukraine: des journalistes tués, blessés, capturés ou persécutés depuis le début de l’invasion.

13:15

L'Ukraine réfléchit à une visite du président de l'Union africaine

L’Ukraine travaille à une visite à Kiev du président de l’Union africaine Macky Sall (photo ci-dessous) pour aider à renforcer la pression sur la Russie, a dit au journal sénégalais Le Quotidien le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba.

AFP

Macky Sall, chef de l’Etat sénégalais et président en exercice de l’UA, a été reçu le 3 juin en Russie par son homologue Vladimir Poutine. Il ne s’est pas rendu en Ukraine, mais a dit son intention de le faire. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est exprimé lundi devant les membres de l’UA par visioconférence. «Nous travaillons actuellement sur sa visite à Kiev», déclare le chef de la diplomatie ukrainienne dans un entretien publié jeudi par «Le Quotidien».

12:44

Poutine dénonce les «actions égoïstes» des pays occidentaux

Vladimir Poutine a appelé jeudi les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) à coopérer face aux «actions égoïstes» des pays occidentaux, sur fond de sanctions sans précédent contre Moscou en raison du conflit ukrainien.

«Ce n’est qu’en se basant sur une coopération honnête et mutuellement avantageuse que l’on peut chercher des issues de la situation de crise frappant l’économie mondiale à cause des actions égoïstes et irréfléchies de certains pays», a déclaré le président russe, lors de l’ouverture du sommet virtuel des Brics.

AFP
12:27

Kiev annonce l’arrivée de lance-roquettes Himars américains

Le ministre de la Défense ukrainien, Oleksiï Reznikov, a annoncé jeudi l’arrivée des lance-roquettes américains Himars en Ukraine, renforçant ainsi l’arsenal militaire de son armée pour faire face à l’invasion russe.

«Les Himars sont arrivés en Ukraine. Merci à mon collègue et ami Lloyd Austin (son homologue américain) pour ces outils puissants», s’est réjoui Oleksiï Reznikov sur Twitter, accompagnant son message d’une photo de ce système de lance-roquettes mobile monté sur des blindés légers.

12:24

Zelensky reproche à Israël de ne pas imposer des sanctions à la Russie

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a critiqué Israël jeudi, lui reprochant de ne pas avoir imposé de sanctions contre la Russie.

«Imposer des sanctions contre la Russie est une question de valeurs. Beaucoup de pays européens sont à nos côtés contre l’agression russe mais malheureusement nous ne voyons pas Israël se joindre» aux sanctions, a affirmé Zelensky lors d’une allocution en visioconférence devant des étudiants de l’Université hébraïque de Jérusalem.

Le président ukrainien, qui s’exprimait depuis son bureau à Kiev, a déclaré «être reconnaissant au peuple israélien» pour son soutien ajoutant que «nous aurions voulu recevoir le soutien de votre gouvernement».

Invité par le Parlement israélien en mars à s’exprimer devant les élus israéliens en visioconférence, Zelensky avait demandé à Israël de «faire un choix» et de soutenir son pays en lui fournissant de l’armement, voire son système de défense antimissiles «Dôme de fer».

AFP
10:40

Adhésion à l'UE: l'Ukraine attend «le feu vert»

L’Ukraine «attend le feu vert» des Vingt-Sept, réunis jeudi et vendredi à Bruxelles, pour valider son statut de candidat à l’Union européenne, près de quatre mois après son invasion par l’armée russe.

«Nous attendons le feu vert», a indiqué jeudi matin le chef de l’administration présidentielle ukrainienne Andriï Yermak, rappelant que «l’objectif clair est l’adhésion à part entière à l’UE», une procédure qui pourrait toutefois prendre des années.

«Le sommet historique de l’UE commence aujourd’hui», s’est enthousiasmé sur Telegram Andriï Yermak, assurant que, selon lui, «l’Ukraine a mérité le statut de candidat» pour adhérer à l’Union européenne.

«Nous sommes prêts à commencer à mettre en oeuvre le plan de la Commission européenne pour entamer des discussions à ce sujet», a-t-il ajouté.

AFP