Guerre en Ukraine: Zelensky rejette toute alternative à la candidature de l’Ukraine à l’UE

Guerre en UkraineZelensky rejette toute alternative à la candidature de l’Ukraine à l’UE

Suivez l'actualité du conflit et les tensions entre Moscou et l'Occident.

par
AFP

Ton opinion

samedi, 21.05.2022
18:40

Moscou évoque un échange de prisonniers

La Russie va étudier la possibilité d’échanger des combattants du régiment ukrainien Azov faits prisonniers contre Viktor Medvedtchouk, un proche de Vladimir Poutine, a déclaré samedi un député et négociateur russe, Léonid Sloutski.

«Nous allons étudier la question», a affirmé Léonid Sloutski, membre de la délégation russe lors des dernières négociations avec Kiev, cité par l’agence de presse Ria Novosti, en réponse à une question sur un tel échange.

S’exprimant depuis la ville séparatiste de Donetsk, dans le sud-est de l’Ukraine, il a précisé que l’éventualité d’un tel échange sera évoquée à Moscou par «ceux qui en ont les prérogatives».

Viktor Medvedtchouk, 67 ans, est un politicien et riche homme d’affaires ukrainien réputé proche du président russe qui a été arrêté mi-avril en Ukraine, alors qu’il était en fuite depuis le début de l’offensive du Kremlin fin février.

16:16

Mark Zuckerberg et Morgan Freeman interdits d'entrée en Russie

Joe Biden, Mark Zuckerberg, Morgan Freeman... la diplomatie russe a publié samedi une liste de 963 personnalités américaines interdites d’entrée en Russie, en représailles à des sanctions similaires prises par Washington depuis l’offensive en Ukraine.

Le Ministère russe des affaires étrangères a rendu public ce document sur son site internet. Il comprend essentiellement des responsables gouvernementaux, des parlementaires, mais aussi des membres de la société civile.

Moscou avait déjà annoncé ces sanctions contre nombre des personnalités présentes dans la liste, notamment le président américain Joe Biden, son secrétaire d’État Antony Blinken, le chef du Pentagone Lloyd Austin, ou encore le PDG de Meta Mark Zuckerberg.

La liste comprend également l’acteur hollywoodien Morgan Freeman, qui n’avait pas été sanctionné publiquement jusqu’à présent. La diplomatie russe l’accuse d’avoir enregistré en 2017 une vidéo où il affirmait que la Russie menait un «complot» contre les États-Unis.

14:05

Volodymyr Zelensky rejette toute alternative à la candidature de l’Ukraine à l’UE

Toute alternative à la candidature de l’Ukraine à l’Union européenne serait un «compromis» avec la Russie, a déclaré samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en réponse au projet de la «communauté politique européenne» proposé par son homologue français Emmanuel Macron.

«Nous n’avons pas besoin d’alternatives à la candidature de l’Ukraine à l’Union européenne (UE), nous n’avons pas besoin de tels compromis», a déclaré Volodymyr Zelensky au cours d’une conférence de presse à Kiev avec le Premier ministre portugais Antonio Costa.

«Parce que, croyez-nous, ce ne seront pas des compromis avec l’Ukraine en Europe, ce sera un autre compromis entre l’Europe et la Russie. J’en suis absolument sûr. C’est l’influence et la pression politique et diplomatique des officiels et des lobbyistes russes sur la décision d’un pays européen de soutenir ou non l’Ukraine», a-t-il poursuivi.

Le président français Emmanuel Macron avait présenté le projet de «la communauté politique européenne» le 9 mai devant le Parlement européen à Strasbourg (est de la France), en plein débat sur le lancement du processus d’adhésion de l’Ukraine, en guerre contre la Russie depuis le 24 février.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre portugais Antonio Costa.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre portugais Antonio Costa.

AFP
11:09

Biden a signé l'enveloppe pour les 40 milliards

Le président américain Joe Biden (photo ci-dessous) a signé la loi adoptée jeudi par le Congrès apportant une gigantesque enveloppe de 40 milliards de dollars (quelque 38 milliards de francs) pour l’effort de guerre ukrainien contre la Russie, a annoncé samedi la Maison-Blanche. Joe Biden a signé ce texte pendant son voyage officiel en Corée du Sud. La loi comprend 6 milliards de dollars pour permettre à l’Ukraine de s’équiper en véhicules blindés et de renforcer sa défense antiaérienne.

Reuters
08:58

«Un important envoi d’armes» a été détruit

Le ministère russe de la Défense a affirmé samedi que ses forces avaient détruit dans le nord-ouest de l’Ukraine un important envoi d’armes fournies par l’Occident. «Des missiles Kalibr à longue portée de haute précision, lancés depuis la mer, ont détruit un important envoi d’armes et d’équipements militaires fournis par les Etats-Unis et des pays européens, près de la gare de Malin, dans la région de Zhytomyr», a indiqué le ministère au cours d’un briefing.

08:49

Londres veut une Moldavie forte

La ministre des Affaires étrangères britannique Liz Truss souhaite voir la Moldavie, pays voisin de l’Ukraine, «équipée aux normes de l’OTAN» pour la protéger contre une éventuelle agression russe, a-t-elle déclaré dans une interview publiée samedi dans le Telegraph.

Liz Truss a expliqué que le Royaume-Uni discutait avec ses alliés des moyens de s’assurer que l’Ukraine soit «capable de se défendre de façon permanente», ce qui s’applique également à d’autres «États vulnérables» comme la Moldavie qui n’est pas membre de l’OTAN.

«Ce sur quoi nous travaillons actuellement, c’est une commission conjointe avec l’Ukraine et la Pologne sur la mise à niveau des défenses ukrainiennes aux normes de l’OTAN», a-t-elle déclaré.

Reuters
08:00

Pour Zelensky, la fin de la guerre passe par la diplomatie

La guerre en Ukraine ne peut prendre fin que par des biais «diplomatiques», a assuré samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky (photo ci-dessous), alors que les négociations entre Moscou et Kiev sont dans l’impasse. «La fin (du conflit) sera diplomatique», a-t-il déclaré lors d’un entretien à une chaîne télévisée ukrainienne. La guerre «sera sanglante, ce sera des combats, mais elle prendra fin définitivement via la diplomatie».

AFP
06:33

Gazprom confirme la suspension des livraisons à la Finlande

Le géant énergétique russe Gazprom a annoncé samedi qu’il avait suspendu toutes ses livraisons de gaz à la Finlande, conséquence du refus d’Helsinki de le payer en roubles. Gazprom n’ayant pas reçu de paiement en roubles de la compagnie énergétique publique finlandaise Gasum à la date butoir du 20 mai, elle a «complètement arrêté ses livraisons de gaz», a affirmé le groupe russe dans un communiqué.

Reuters
05:34

Kharkiv se prépare pour une deuxième attaque russe

Nouvelles tranchées autour de la ville, blocs de béton, sacs de sable, nombreux points de contrôle: Kharkiv, qui a déjà repoussé un premier assaut russe en février, ne baisse pas la garde et organise sa défense en vue d’une éventuelle deuxième attaque russe.

L’étau s’est desserré autour de Kharkiv mais cette capitale régionale, située à une cinquantaine de kilomètres de la frontière russe, sait qu’elle reste sous menace permanente et a organisé une deuxième ligne de défense derrière les premières lignes.

05:25

Le gaz russe pour la Finlande a été coupé

L’approvisionnement en gaz naturel de la Finlande par la Russie a été interrompu samedi, a déclaré la compagnie énergétique publique finlandaise, après que le pays nordique a refusé de payer le fournisseur Gazprom en roubles.

«Les livraisons de gaz naturel à la Finlande dans le cadre du contrat d’approvisionnement de Gasum ont été interrompues», a déclaré la compagnie dans un communiqué, ajoutant que le gaz serait dorénavant fourni par d’autres sources via le gazoduc Balticconnector, qui relie la Finlande à l’Estonie.

05:10

Un maire aux tendances prorusses fulmine: «Poutine a tout détruit»

Autrefois considéré comme un politicien aux tendances prorusses, le maire de la ville ukrainienne d’Odessa, Guennadi Troukhanov, prend son temps pour évoquer son ressenti à propos de la Russie et du président Vladimir Poutine, qui a envahi le pays le 24 février. «Les Russes sont actuellement sur notre terre et ils bombardent nos villes, tuant nos gens et nos soldats», constate Guennadi Troukhanov lors d’un entretien à l’AFP.

Pour lui, un point de non-retour a été franchi: il ne peut plus être question d’une quelconque amitié russo-ukrainienne. Il fustige les raids aériens, le blocus de la mer Noire et les millions de tonnes de céréales coincées dans les ports, dont Odessa. «Poutine a tout détruit», fulmine-t-il.

Reuters
vendredi, 20.05.2022
19:04

L’armée russe dit avoir «entièrement libéré» l’usine Azovstal

L’armée russe a affirmé vendredi avoir «entièrement libéré» l’usine sidérurgique Azovstal dans la ville stratégique de Marioupol, dans le sud-est de l’Ukraine, après la reddition des derniers soldats ukrainiens présents sur place.

«Depuis le 16 mai, 2439 nazis du (régiment) Azov et militaires ukrainiens bloqués dans l’usine se sont rendus. Aujourd’hui, 20 mai, le dernier groupe composé de 531 combattants s’est rendu», a déclaré le porte-parole du Ministère russe de la défense, Igor Konachenkov, lors d’un briefing.

REUTERS
17:26

Près de Kharkiv, des anciennes positions russes abandonnées à la va-vite

À quelques centaines de mètres de véhicules calcinés, sur une petite colline, on découvre bien cachées dans un sous-bois des positions russes visiblement abandonnées à la va-vite, lors de la contre-offensive ukrainienne, à Mala Rogan, à une dizaine de kilomètres au nord-est de Kharkiv, la deuxième ville d’Ukraine.

Par terre, d’innombrables boîtes vides de rations vertes et blanches avec l’étoile qui sert de logotype à l’armée russe. Impossible de dire, combien de temps les forces de Moscou sont restées, mais elles ont abandonné les lieux, le 24 mars, lorsque les forces ukrainiennes les ont repoussées vers la frontière et repris Mala Rogan.

Un blindé détruit marqué d’un «Z», le signe distinctif des véhicules russes, se trouve sur les hauteurs et deux chars, à quelques centaines de mètres de là, en contrebas.

AFP
15:43

Huit blessés dans une frappe sur un centre culturel fraîchement reconstruit

Au moins huit personnes dont un enfant ont été blessées par une frappe de missile russe sur un centre culturel fraîchement reconstruit à Lozova, dans l’est de l’Ukraine, ont annoncé vendredi des responsables ukrainiens.

Dans un premier temps, le président Volodymyr Zelensky a annoncé sur Telegram que «un missile russe a frappé la maison de la culture qui venait d’être reconstruite. Sept victimes, dont un enfant de onze ans».

Mais dans la soirée, le gouverneur de la région, Oleg Sinegoubov a revu ce bilan à la hausse, avec huit blessés dont une fille de onze ans, tous ayant reçu des éclats d’obus.

14:09

L’Italie a proposé à l’ONU un plan de sortie de crise

L’Italie a proposé à l’ONU la constitution d’un «groupe international de facilitation» pour tenter de parvenir «pas à pas» à un cessez-le-feu en Ukraine, a annoncé vendredi le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio.

«Le plan italien de paix est une proposition dont j’ai parlé avec le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres à New York, il y a deux jours (mercredi), concernant la création d’un groupe international de facilitation composé d’organisations internationales comme les Nations Unies, l’Union européenne et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse des ministres du Conseil de l’Europe près de Turin (Nord).

AFP
14:01

Berlin opposé à un nouvel endettement européen commun pour reconstruire l’Ukraine

L’Allemagne n’est pas favorable à un nouvel endettement européen commun sur le modèle du plan de relance post-Covid 19 pour financer la reconstruction de l’Ukraine, a affirmé vendredi le ministre des Finances, Christian Lindner (photo). Berlin privilégie des mécanismes plus classiques de «soutien financier aux pays tiers» déjà éprouvés par l’UE, a-t-il détaillé.

AFP

La Commission européenne avait dit cette semaine envisager la piste d’un nouvel emprunt commun au sein de l’UE au profit de Kiev. Évoqué par la Commission européenne, ce projet consiste en un instrument financier adossé au budget européen, qui permettrait d’accorder à l’Ukraine des prêts et des subventions.

Ceux-ci seraient conditionnés à des réformes en matière d’État de droit et de lutte contre la corruption, et des investissements alignés sur les objectifs européens en matière de numérique et de climat.

13:02

Le G7 promet 19,8 milliards de dollars pour le budget de l’Ukraine

Les pays du G7 (États-Unis, Japon, Canada, France, Italie, Royaume-Uni et Allemagne) ont promis, vendredi, de mobiliser 19,8 milliards de dollars pour soutenir les finances de l’Ukraine, fortement affectées par l’offensive russe. «En 2022, nous mobilisons 19,8 milliards de dollars d’aide budgétaire, dont 9,5 milliards de dollars d’engagements récents, afin d’aider l’Ukraine à combler son déficit financier et permettre la continuité des services de base au peuple ukrainien», selon leur déclaration.

Le document ne précise pas la contribution de chaque pays et organisation internationale à l’enveloppe totale, ni la proportion de prêts et aides directes. Pour faire tourner le pays, Kiev estime ses besoins à cinq milliards de dollars par mois.

AFP
12:07

Dès samedi, la Finlande ne recevra plus de gaz russe

La livraison de gaz naturel russe sera suspendue, à compter de samedi matin, a annoncé le groupe énergétique finlandais Gasum, une conséquence du refus de la Finlande de payer le géant russe Gazprom en roubles. «Il est très regrettable que la livraison contractuelle en gaz naturel soit suspendue. Nous avons cependant soigneusement veillé à nous préparer à cette situation», a annoncé le directeur général de Gasum, Mika Wiljanen. «Il n’y aura pas de coupures dans le réseau de distribution.»

11:22

Les défenseurs d’Azovstal ont reçu l’ordre de Kiev de se rendre d’arrêter de combattre

Les derniers soldats ukrainiens retranchés dans l’aciérie Azovstal, à Marioupol, ont reçu l’ordre de Kiev d'«arrêter de défendre la ville», a déclaré un des commandants, dans un message vidéo, vendredi. «Le commandement militaire supérieur a donné l’ordre de sauver les vies des militaires de notre garnison et d’arrêter de défendre Marioupol», a déclaré Denys Prokopenko, commandant du régiment Azov, une des unités ukrainiennes présentes dans l’aciérie.

AFP
10:36

Moscou dit avoir presque achevé la conquête de la région de Lougansk

Le ministre russe de la Défense a assuré vendredi que la conquête de la région ukrainienne de Lougansk (est) était presque achevée, et que 1908 militaires ukrainiens retranchés sur le site sidérurgique d’Azovstal de Marioupol s’étaient rendus.

«La libération de la république populaire de Lougansk est presque achevée», a déclaré Sergueï Choïgou lors d’une réunion avec les cadres de son ministère et de l’armée retransmise à la télévision.

Juste avant le début de son offensive en Ukraine, lancée le 24 février, Moscou a reconnu l’indépendance des régions séparatistes du Donetsk et de Lougansk, dont une partie est contrôlée depuis 2014 par les prorusses.

AFP