Guerre en Ukraine: Les séparatistes revendiquent la prise d'une ville clé

Guerre en UkraineLes séparatistes revendiquent la prise d'une ville clé

Suivez l'actualité du conflit et les tensions entre Moscou et l'Occident.

par
AFP

Ton opinion

vendredi, 27.05.2022
10:53

Dnipro: une frappe russe sur un terrain militaire fait une dizaine de morts

«Une dizaine» de personnes ont été tuées et une trentaine blessées dans une frappe russe, vendredi, sur un terrain militaire à Dnipro, grande ville industrielle du centre-est de l’Ukraine, a annoncé le responsable de la défense territoriale de la ville.

«Des missiles Iskander ont frappé un champ de manœuvres de la Garde Nationale. On déplore une dizaine de morts et entre 30 et 35 blessés», a déclaré Guennadi Korban, à la chaîne locale Dnipro TV.

09:50

La Russie promet l'exportation à venir de 50 millions de tonnes de céréales

La Russie a annoncé vendredi viser 50 millions de tonnes de céréales exportées dans la saison à venir, en forte hausse par rapport à l’exercice en cours.

«En cette saison (2021-2022) nous avons déjà exporté 37 millions de tonnes de céréales, dont 28,5 de blés et d’ici la fin de l’année agricole (le 30 juin, ndlr) nous visons 37 millions de tonnes de céréales exportées», a dit le ministre de l’Agriculture, Dmitri Patrouchev, lors d’un forum des exportateurs du secteur. «Et la saison à venir (débutant le 1er juillet 2022) nous estimons notre potentiel d’exportation à 50 millions de tonnes», a-t-il ajouté.

La Russie estime que la récolte 2022 sera de 130 millions de tonnes, contre 121,4 l’an passé. Les exportations russes de céréales sont actuellement freinées par les sanctions qui frappent la chaîne logistique et le secteur financier, tandis que celles de la puissance agricole qu’est l’Ukraine sont paralysées par l’assaut de l’armée russe.

La Russie et l’Ukraine sont des puissances agricoles de premier plan, leur blé, maïs et tournesols notamment alimentant le marché mondial.

09:45

Moscou va expulser cinq diplomates croates

La Russie a annoncé jeudi l’expulsion de cinq diplomates croates en représailles à celle de 24 Russes, décidée en avril par Zagreb, après le lancement de l’offensive russe contre l’Ukraine.

Le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué avoir «protesté» auprès de l’ambassadeur croate contre le fait que son pays ait accusé la Russie «de crimes de guerre en Ukraine». Il accuse aussi Zagreb «de soutenir militairement le régime néonazi de Kiev».

08:16

Les séparatistes revendiquent la prise d'une ville clé

Les séparatistes pro-russes de Donetsk ont affirmé, vendredi, avoir conquis la localité de Lyman, dans l’est de l’Ukraine, un important nœud ferroviaire qui ouvre la route vers les grandes villes de Sloviansk et Kramatorsk.

Sur son compte Telegram, l'État-major de la défense territoriale séparatiste de Donetsk, a indiqué avoir «pris le contrôle complet» de Lyman avec le soutien des forces armées russes.

La prise de Lyman permettrait de lever un obstacle vers Sloviansk, puis Kramatorsk, tout en marquant un progrès dans la tentative d’encercler Severodonetsk et Lyssytchansk, deux autres importantes villes ukrainiennes situées plus à l’est.

06:52

Au moins cinq civils tués en 24 heures à Lougansk

Au moins cinq civils ont été tués en 24 heures, dans la région de Lougansk, dans l’est de l’Ukraine, épicentre de combats acharnés avec les troupes russes, a annoncé, vendredi matin, le gouverneur de la région, Serguiï Gaïdaï.

Quatre civils ont été tués à Severodonetsk, capitale régionale sous contrôle des autorités ukrainiennes que les Russes cherchent à conquérir, et 50 immeubles y ont été endommagés, a-t-il souligné. Un homme a aussi été tué par un obus à Komychouvakha, à 50 kilomètres de Severodonetsk.

Pavlo Kyrylenko, gouverneur de Donetsk, une autre région du Donbass dans l’est de l’Ukraine, a fait état, jeudi soir, de cinq civils tués dans la journée.

22:26

Zelensky accuse la Russie de «génocide» dans le Donbass

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé jeudi la Russie de pratiquer un «génocide» dans le Donbass, dans l’est du pays.

AFP

La Russie pratique la «déportation» et «les tueries de masse de civils» dans le Donbass, a affirmé Volodymir Zelensky dans son adresse télévisée quotidienne. «Tout ceci (...) est une politique évidente de génocide menée par la Russie», a-t-il accusé.

jeudi, 26.05.2022
21:48

Moscou aidera à «surmonter la crise alimentaire» si les sanctions sont levées

Le président russe Vladimir Poutine s’est dit jeudi prêt à aider à «surmonter la crise alimentaire» provoquée par le blocage de céréales ukrainiennes et russes en raison du conflit en cours, sous réserve d’une levée des sanctions contre Moscou.

AFP

La Russie «est prête à apporter une contribution significative pour surmonter la crise alimentaire grâce à l’exportation de céréales et d’engrais, sous réserve de la levée par l’Occident des restrictions à motivation politique», a déclaré Poutine, selon un communiqué du Kremlin, lors d’un appel téléphonique avec le Premier ministre italien Mario Draghi.

20:09

Le bilan des récents bombardements sur Kharkiv monte à 9 morts

Neuf personnes sont mortes dans de nouveaux bombardements russes sur Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine qui avait entamé un retour à une vie normale mi-mai, a indiqué jeudi le gouverneur régional Oleg Sinegoubov sur Telegram.

«Les bombardements russes sur Kharkiv ont tué neuf civils», a déclaré Oleg Sinegoubov. «Un bébé de cinq mois a péri, de même que son père. La mère est grièvement blessée et 19 civils ont été blessés».

AFP

Des missiles ont touché le secteur résidentiel du quartier de Pavlové Polé, au centre-nord de la ville, près d’un centre commercial qui était fermé au moment de la frappe, selon un journaliste de l’AFP sur place. Il a vu un jeune homme tué et quatre blessés, tous transportés à l’hôpital, dont un homme plus âgé avec une jambe et un bras arrachés.

18:53

Pour Helsinki, la confiance dans la Russie est perdue pour «des générations»

Après l’invasion de l’Ukraine, la confiance en la Russie est «perdue pour des générations», a déclaré, jeudi, à Kiev, la Première ministre finlandaise Sanna Marin, dont le pays vient de soumettre sa demande d’adhésion à l’Otan. «Ce que la Russie a fait est un tournant pour toute la famille européenne et pour le monde entier. Nous voyons que l’ancien système est détruit et qu’il n’y a pas de retour en arrière aux anciennes relations», a-t-elle déclaré au cours d’un point de presse avec le Premier ministre ukrainien, Denys Chmygal.

REUTERS
16:03

À Marioupol, les élèves seront privés de vacances pour rattraper le programme russe

Les forces russes qui ont pris le contrôle de Marioupol ont décidé de supprimer les vacances scolaires d’été pour préparer les élèves au programme scolaire russe. Selon Petro Andriouchtchenko, conseiller du maire de ce port, où les derniers combattants ukrainiens se sont rendus ces derniers jours, «les occupants ont annoncé la prolongation de l’année scolaire jusqu’au 1er septembre».

«Tout l’été, les enfants auront des cours de langue et de littérature russe, d’histoire russe et des cours de mathématiques en russe. Le but principal est la désukrainisation et la préparation de la rentrée selon le curriculum russe», a-t-il affirmé. Il a cependant ajouté que les «occupants» russes n’avaient pour l’instant pas réussi à trouver suffisamment de professeurs, «seulement 53 enseignants pour neuf écoles». Il n’a pas précisé combien d’élèves étaient concernés.

REUTERS
13:41

Moscou juge pas «sérieux» le plan de paix italien, qui prévoit une autonomie de la Crimée et du Donbass

Le chef de la diplomatie russe a jugé dans un entretien publié jeudi que le plan de paix en Ukraine proposé par l’Italie n’était pas «sérieux». Sergueï Lavrov a aussi affirmé qu’il n’en connaissait le contenu que par la presse, le texte n’ayant pas été communiqué à Moscou. Son adjoint, Andreï Roudenko, avait dit lundi l’avoir reçu et qu’il était à l’étude.

«Il y est question que la Crimée et le Donbass appartiennent à l’Ukraine avec une large autonomie», a dit Sergueï Lavrov. «Des politiques sérieux qui veulent des résultats ne peuvent pas proposer des choses comme ça, ceux qui le font sont ceux qui veulent faire leur autopromotion devant leur électorat», a-t-il ajouté, dans une pique adressée de toute apparence au ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio.

Les détails de ce plan n’ont pas été publiés mais, selon le quotidien italien «La Repubblica», le document remis à l’ONU prévoit quatre étapes: un cessez-le-feu en Ukraine et la démilitarisation du front sous supervision de l’ONU, des négociations sur le statut de l’Ukraine – qui entrerait dans l’UE, mais pas dans l’Otan –, un accord bilatéral entre l’Ukraine et la Russie sur la Crimée et le Donbass – qui seraient autonomes mais sous souveraineté ukrainienne – et la conclusion d’un accord multilatéral de paix et de sécurité en Europe.

REUTERS
13:23

«Intensité maximale» pour les combats dans l’est, quatre morts à Kharkiv

Les combats contre les troupes russes dans l’est de l’Ukraine ont atteint une «intensité maximale», a déclaré, jeudi, la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Malyar. «Une étape longue et extrêmement difficile nous attend», a déclaré la vice-ministre au cours d’un point de presse.

Dans la foulée, de nouveaux bombardements ont fait quatre morts à Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine, qui avait entamé un retour à une vie normale mi-mai, a indiqué jeudi le gouverneur régional, Oleg Sinegoubov. «Les occupants bombardent à nouveau le centre régional. Selon des informations préliminaires, sept personnes ont été blessées et malheureusement quatre sont mortes», a-t-il ajouté, appelant les habitants à rester aux abris.

13:21

Moscou accuse l’Occident de bloquer les exportations de céréales depuis l’Ukraine

Le Kremlin a balayé, jeudi, les accusations occidentales affirmant que Moscou, depuis son offensive en Ukraine, bloque les exportations de céréales ukrainiennes, ce qui menace d’entraîner une crise alimentaire mondiale. «Nous rejetons catégoriquement ces accusations et accusons à l’inverse les pays occidentaux d’avoir pris une série de mesures illégales qui ont mené à ce blocus», a déclaré le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

Les pays occidentaux «doivent annuler ces décisions illégales qui font obstacle au fret des navires, qui font obstacle à l’exportation des céréales», a-t-il poursuivi, en référence aux sanctions occidentales contre Moscou. L’Ukraine, gros exportateur de céréales, notamment de mais et de blé, voit sa production bloquée du fait des combats. Pour sa part, la Russie, autre puissance céréalière, ne peut vendre sa production et ses engrais en raison des sanctions occidentales touchant les secteurs financiers et logistiques.

REUTERS
12:57

Moscou sanctionnera des médias occidentaux si YouTube bloque sa diplomatie

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a indiqué, jeudi, que des médias et journalistes occidentaux seraient expulsés de Russie si la plateforme YouTube bloquait, comme elle l’a déjà fait, ses briefings hebdomadaires. De nombreux sites et réseaux sociaux, y compris YouTube, ont expliqué avoir bloqué, après l’offensive russe en Ukraine, des médias et pages officielles russes car elles tombaient sous le coup de sanctions ou pratiquaient la désinformation. Des actes de censure «russophobes», selon Moscou.

«Encore un blocage de briefing, et on donnera un nom concret, un média concret», a-t-elle menacé, avant d’ajouter que cela pourrait concerner aussi des médias d’autres pays, car YouTube est dirigé par «une dame avec un passeport polonais», une référence à Susan Wojcicki, la patronne de la plateforme.

AFP
12:14

L’Italie retire une décoration au Premier ministre russe pour «indignité»

L’Italie a retiré l’un de ses titres honorifiques les plus prestigieux au Premier ministre russe, décoré en 2020 avec le ministre de l’Industrie et du Commerce. Un décret paru jeudi au journal officiel affirme qu'«est révoquée pour indignité» l’élévation de Mikhaïl Michoustine et de Denis Mantourov au grade de «chevalier grand croix de l’ordre de l’Étoile d’Italie».

Même sanction pour Viktor Evtoukhov, vice-ministre de l’Industrie, et pour le président de la banque VTB – la deuxième plus grosse banque de Russie – Andreï Kostin, élevés en 2021 au grade de commandeur du même ordre.

L’ordre de l’Étoile d’Italie a été créé en 2011. Décerné par le président de la République sur proposition du chef de la diplomatie, il récompense des Italiens ou des personnalités étrangères ayant oeuvré à «la promotion de l’amitié et la collaboration entre l’Italie et les autres pays».

REUTERS

11:24

Grèce: un feu détruit 20 tonnes de draps et couvertures pour l’Ukraine

Un incendie, probablement accidentel, a détruit «20 tonnes de linge de lit et de couvertures» destinés à l’Ukraine, jeudi, dans un stade du Pirée, un grand port près d’Athènes, selon l’association Oli mazi mporoume. «Heureusement les produits pharmaceutiques et alimentaires rassemblés n’ont pas été endommagés», a affirmé Irina Bortnyk, cheffe de l’aide humanitaire.

Le feu, qui a provoqué un épais nuage de fumée mais n’a pas fait de blessé, s’est déclaré jeudi vers 10h (9h en Suisse) la cour du stade. Une enquête a été ouverte pour établir les causes de l’incendie, qui a été éteint, selon un responsable du bureau de presse des pompiers.

L’association Oli mazi mporoume (Tous ensemble, on y arrive) a commencé à rassembler l’aide humanitaire dans le Stade de la Paix et de l’Amitié, au Pirée, au début de la guerre en Ukraine. Les dons proviennent d’initiatives privées de la part de compagnies, d’associations, d’écoles ou de particuliers.

Photo d'illustration/AFP

09:32

Scholz «convaincu» que Poutine ne gagnera pas la guerre en Ukraine

Le chancelier allemand Olaf Scholz s’est dit «convaincu» jeudi que la Russie ne gagnerait pas la guerre qu’elle a provoqué en Ukraine, affirmant aussi que le président Vladimir Poutine ne serait pas autorisé à «dicter» la paix.

«Poutine ne doit pas gagner sa guerre. Et j’en suis convaincu: il ne la gagnera pas», a déclaré le chancelier lors d’un discours prononcé à la réunion du Forum économique mondial de Davos, en Suisse, estimant que le président russe, qui a lancé l’invasion de l’Ukraine il y a plus de trois mois, «a déjà manqué ses objectifs stratégiques».

AFP

02:54

Le président Zelensky avoue que «l’ennemi est nettement supérieur» dans certaines régions

Les forces russes se rapprochent chaque jour un peu plus de Severodonetsk, ville de quelque 100'000 habitants avant la guerre, dont la prise leur est indispensable pour contrôler totalement le Donbass, un bassin minier déjà en partie occupé par des séparatistes pro-russes soutenus par Moscou.

AFP

Dans ces régions de l’est de l’Ukraine, où se concentre l’offensive russe depuis des semaines, «l’ennemi est nettement supérieur en termes d’équipement, en nombre de soldats», a reconnu mercredi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Mais, a-t-il aussitôt ajouté dans son message vidéo quotidien, les forces ukrainiennes et tous deux qui défendent le pays «résistent à l’offensive extrêmement violente des troupes russes à l’est». «Nous avons besoin de l’aide de nos partenaires, et particulièrement d’armes», a-t-il encore dit.

23:04

À Davos, l’Ukraine réclame plus d’armes lourdes

L’Ukraine a grandement besoin d’unités mobiles capables d’envoyer plusieurs roquettes simultanément, pour avoir des armes égales face à la puissance de feu de la Russie, a insisté mercredi à Davos le ministre ukrainien des Affaires étrangères.

AFP

«La bataille pour le Donbass ressemble beaucoup aux batailles de la deuxième guerre mondiale», a indiqué Dmytro Kuleba aux journalistes après une série de discussions à Davos avec des responsables gouvernementaux et des chefs d’entreprises. Il a expliqué que «certains villages et villes n’existent plus» dans cette région de l’Ukraine, qui essuie ces derniers jours des bombardements intensifs.

«Les pays qui traînent des pieds sur la fourniture d’armes lourdes à l’Ukraine, ils doivent comprendre que chaque journée qu’ils passent à décider, peser différents arguments, des gens sont tués», a-t-il souligné. Dmytro Kuleba a par ailleurs appelé la communauté internationale à «tuer les exportations russes», estimant que Moscou devait cesser de «gagner de l’argent et de l’investir dans une machine de guerre qui tue, viole et torture des Ukrainiens».

22:11

Après la polémique, la soprano russe Anna Netrebko ovationnée à Paris

La soprano russe star Anna Netrebko a été ovationnée mercredi soir à la Philharmonie de Paris pour son retour sur scène dans une capitale occidentale, après avoir été critiquée depuis la guerre en Ukraine. Elle avait été parmi les premiers artistes russes à être pointés du doigt après le début de l’invasion de l’Ukraine pour ne pas avoir clairement dénoncé la guerre.

Le prestigieux Metropolitan Opera de New York, dont elle était la star, l’a ainsi déprogrammée pour une durée indéterminée et elle avait alors annoncé se retirer temporairement de la scène. Le 30 mars, elle a condamné «expressément la guerre contre l’Ukraine», ce qui lui a valu d’être retirée de l’affiche dans son propre pays.