Résultats des votations: revivez la journée du 25 septembre

Votations du 25 septembreLa réforme AVS a passé de justesse, retrouvez le live de cette journée historique

Après un suspense intenable, le oui à la réforme de l'AVS 21 a fini par l'emporter à 50,57%. La hausse de la TVA a aussi passé la rampe à 55%. L'initiative contre l'élevage intensif est balayée à 62,9%. L'impôt anticipé a aussi été rejeté à 52%.

par
Christine Talos

Ton opinion

dimanche, 25.09.2022
16:14

Le résumé: ce que les Suisses ont décidé dimanche

✔ Oui à 55,07% au relèvement de la TVA

✔ Oui à 50,57% à la réforme AVS 21

AVS 21 est la première réforme des retraites qui réussit à s’imposer depuis 1997. Les femmes devront travailler un an de plus, jusqu’à 65 ans, comme les hommes. Et la TVA sera augmentée de 0,4 point.

Après avoir fait capoter les deux initiatives contre les pesticides, le monde paysan a réussi à mettre en échec une nouvelle initiative issue des milieux écologistes. Mais plusieurs villes ont soutenu le texte dont Genève et Lausanne, ou encore Winterthur ou Soleure.

Ce vote est une victoire pour la gauche qui a réussi pour la 3e fois à tenir en échec des projets ayant trait à la fiscalité.

Le taux de participation est de 52,2%, un excellent taux par rapport aux dernières votations.

16:11

C'est la fin de la conférence de presse du Conseil fédéral

Les deux ministres en ont fini de présenter leurs conclusions et de répondre aux quelques questions des journalistes.

16:07

On passe à la réforme de l'impôt anticipé

Ueli Maurer s'explique: le Conseil fédéral prend acte avec regret de l'échec du projet, dit-il. Il estime que le manque de compréhension de la population pour tout ce qui est question de l'économie est à mettre en cause. Il se réjouit toutefois du résultat serré par rapport à d'autres votations sur la question auparavant.

Mais avec ce non, on a raté une belle occasion de renflouer les caisses de la Confédération, ce qui aurait été indispensable ces prochaines années. La Suisse a aussi raté l'occasion de renforcer sa place financière et économique et n'envoie pas un bon signal aux entreprises internationales.

Quid du röstigraben?

Alain Berset ne se dit pas surpris. Cela montre une fois de plus que ce thème touche de très près les gens et que cela concerne le portemonnaie à la retraite. Il y aussi une différence entre la campagne et les villes, mais cela reste à analyser.

16:01

Un appel au Parlement en vue de la LPP?

Alain Berset prévient: avec le résultat du jour, il est difficile de prédire une majorité pour une réforme du 2e pilier qui ne soit pas considérée comme une bonne réforme par un cercle très large. Le résultat nous rappelle que c'est un domaine qui touche très fortement des gens, car à la fin, il s'agit de francs et de centimes pour vivre à la fin du mois. Il faut prendre cela très au sérieux pour la suite, dit-il.

15:59

Prudence de mise

Vous avez gagné contre votre parti, quel est votre sentiment, demande un journaliste. Alain Berset a le triomphe modeste. Et il dévie en corner en précisant que ses sentiments n'avaient que peu d'importance. Il rappelle que le score serré est un résultat qui doit inciter à être prudent pour la suite.

15:56

Un pas important pour la flexibilité

Alain Berset évoque aussi les questions d'égalité qui resteront très importantes dans les futures discussions, rappelle-t-il, que ce soit pour les salaires, la LPP, etc. Avec la réforme, il y aussi la flexibilité qui fait un pas important. La possibilité de prendre une retraite partielle est aussi un plus dans cette réforme.

15:54

Mise en garde en vue de la réforme LPP

Cette réforme permet d'envisager l'évolution démographique avec plus de sérénité, indique le Fribourgeois. Mais ce court succès ne veut pas dire que tout est résolu dans l'AVS, le score très serré le prouve. «Nous devons trouver des solutions aux inégalités qui subsistent, dans l'accès à la retraite et dans le 2e pilier où l'on sait que les efforts les plus importants sont à réaliser», dit-il. Le résultat d'aujourd'hui sonne comme un avertissement pour les projets sur la table, estime-t-il. «Est-ce que les projets qui sont actuellement en discussion peuvent faire une majorité en votation? On peut en douter», dit-il en vantant le projet du Conseil fédéral et des partenaires sociaux.

15:53

On passe à l'AVS: il faut être modeste, dit Berset

Alain Berset continue en répétant les enjeux des deux projets. Le Conseil fédéral prend acte de cette acceptation avec une grande modestie, dit-il. Il faudra entendre l'avis de la minorité, y compris le Parlement.

L'AVS est le pilier de l'Etat social depuis longtemps. C'est la première réforme qui est réussie depuis 25 ans, rappelle-t-il. C'est un pas important pour la stabilité de l'AVS. Une stabilité essentielle pour de nombreux rentiers, souligne-t-il.

15:48

C'est parti avec Alain Berset

Alain Berset s'exprime d'abord sur l'élevage intensif. On peut voir que les citoyens ont estimé que la dignité des animaux était respectée en Suisse, que leur bien-être est protégé par la législation actuelle et qu'il n'y a pas lieu de changer la loi, indique le ministre. Il précise que tout peut encore être amélioré.

YouTube/Capture d'écran
15:44

Berset et Maurer

Alain Berset sera le premier à commenter les résultats des votations, avec l'AVS et l'élevage intensif. Ueli Mauer s'exprimera sur l'impôt anticipé.

YouTube/Capture d'écran

Le Conseil fédéral va s'exprimer à 17h45

15:30

Initiative sur l'élevage intensif balayée

L'initiative «Non à l'élevage intensif» a elle été balayée sur un score sans appel. Elle a été rejetée à 62,9%. Seul le canton de Bâle-Ville a voté oui. Le rejet est net y compris en Suisse romande, avec 76,1% en Valais, 73% à Fribourg, 72,4% dans le Jura, 68,4% dans le canton de Vaud, 66% à Neuchâtel et 52,7% à Genève. A noter que la ville de Lausanne l'a acceptée.

15:29

Réforme de l'impôt anticipé à la trappe

La suppression de l'impôt anticipé sur les obligations a elle été refusée à 52,01%. Un röstigraben apparaît là aussi, mais il est moins marqué. Le Tessin est dans le camp du oui, tandis que les deux Bâle, Aarau et Schaffhouse disent non.

15:23

La réforme AVS acceptée dans ses deux volets

Les femmes travailleront jusqu'à 65 ans, comme les hommes. Les Suisses ont soutenu les deux volets de la nouvelle réforme de l'AVS. Zurich, ultime canton à dévoiler ses résultats, a fait pencher la balance en faveur du oui dans un vote au suspense insoutenable. Le relèvement de l'âge de la retraite a été accepté à 50,57% des voix et le financement de la TVA à 55,07%.

La votation sur la réforme de l'AVS fait apparaître un röstigraben net entre cantons latins et cantons alémaniques. Tous les cantons romands ainsi que le Tessin ont refusé assez nettement le relèvement de l'âge de la retraite des femmes à 65 ans.

15:24

Quelques votations en Suisse alémanique

Le canton de Zurich va améliorer le recyclage et le réemploi des matériaux de construction en inscrivant le principe de l'économie circulaire dans sa Constitution. Les citoyens ont accepté le contre-projet d'initiative en ce sens inspiré d'une initiative des Jeunes Verts zurichois. Tous les partis soutenaient le texte. Le canton a aussi refusé à 50,48% d'abroger un rabais fiscal pour les gros actionnaires importants.

Lucerne a dit non à 71,48% à une enveloppe de 400'000 francs pour financer la nouvelle caserne de la Garde pontificale. Le canton a suivi ainsi la gauche et une association qui avaient lancé un référendum.

Les citoyens de Bâle-Ville ont rejeté à 53,88% la loi sur les jardins familiaux, appelés aussi jardins ouvriers. L'objet prévoyait que le canton dispose de davantage de pouvoir face aux associations qui gèrent actuellement les jardins.

Le recours aux énergies renouvelables sera renforcé en Appenzell Rhodes-Extérieures lors de remplacements de chauffages. Les citoyens ont approuvé à 61,23% une révision de la loi sur l'énergie.

15:24

Le Centre satisfait

Le oui à la réforme de l'AVS est un tournant historique dans l’histoire du 1er pilier, se félicite le Centre. «Avec le oui d'aujourd'hui à la réforme de l'AVS, nous faisons enfin un pas en avant après 25 ans de blocage des réformes», se réjouit le président du Centre, Gerhard Pfister. En revanche, le non à l'impôt anticipé est une occasion manquée de mettre un terme à ce frein à l'investissement, ce qui aurait bénéficié à l'économie et à la population, estime le parti. Enfin, en disant non à l'initiative sur l'élevage le peuple rejette à juste titre une initiative inutile et nuisible, conclut-il.

15:21

GastroSuisse satisfait

La Réforme AVS21 renforcera la prévoyance vieillesse de manière durable tout en restant compatible avec l'économie, a estimé GastroSuisse dans un communiqué. En disant NON à l'initiative sur l'élevage intensif, le peuple suisse s'oppose clairement à la hausse des prix des denrées alimentaires et soutient la production nationale, précise encore l'association.

15:16

La réforme AVS 21 acceptée définitivement

Du coup, selon les chiffres définitifs, la réforme AVS est acceptée à 50,57%.

Les résultats définitifs:

❌ Non à 62,86% sur l'élevage intensif

✔ Oui à 55,07% au relèvement de la TVA

✔ Oui à 50,57% à la réforme AVS 21

❌ Non à 52,01% sur l'impôt anticipé

15:14

Zurich livre enfin ses résultats

Cette fois, c'est fini, le canton de Zurich vient de livrer ses résultats: la réforme AVS est acceptée à 55,78% par les citoyens. La hausse de la TVA est acceptée à 60,27%. La réforme de l'impôt anticipé est en revanche rejetée à 51,72%, tout comme l'initiative contre l'élevage intensif.

748 commentaires