Actualisé 25.04.2020 à 09:35

Festival

Livestream en pleine salle d'opération

Visions du Réel se poursuit, avec plein de nouveaux films à découvrir, toujours en ligne et gratuitement.

de
Marine Guillain
Les opérations de chirurgie esthétique deviennent des séances de shooting photo dans «Mirror, Mirror on the Wall» de Sascha Schöberl.

Les opérations de chirurgie esthétique deviennent des séances de shooting photo dans «Mirror, Mirror on the Wall» de Sascha Schöberl.

DR

Pour cette seconde partie de festival, de nouvelles sélections sont disponibles sur la Toile. À commencer par Grand Angle, avec ce documentaire irréel que l'on conseille fortement: «Mirror, Mirror on the Wall». Le réalisateur Sascha Schöberl y suit le Dr. Han, chirurgien plasticien star en Chine. L'homme, qui déclenche l'effervescence à chacune de ses apparitions, est autant obsédé par la perfection et le culte du corps que par le nombre de clics sur ses livestream et de ses followers sur Weibo (célèbre réseau social en Chine). Car dans son cabinet, on livestream tout de A à Z: l'arrivée de la cliente, les discussions, et surtout la totalité de l'opération, prenons au hasard l'augmentation mammaire. Tandis que Dr. Han place les implants, la cliente se filme en souriant, les flashs crépitent, et le public derrière les vitres se hisse sur la pointe des pieds pour ne rien manquer du spectacle. À la fois flippant, affligeant et stupéfiant.

«Mirror, Mirror on the Wall» sera disponible mercredi 29 avril dès 17h pendant 24h, avec une limite de 500 places.

Toujours dans la section Grand Angle, le festival recommande aussi «Reunited», qui suit une famille syrienne démentelée: après avoir fui la guerre, la mère se trouve au Danemark, le père a été envoyé au Canada, et les enfants mineurs sont coincés en Turquie. Mira Jargil décrit la douleur qu'éprouve cette famille tout en pointant la question plus large de la situation des réfugiés en Europe.

«Reunited» sera disponible samedi 25 avril dès 17h pendant 24h, avec une limite de 500 places.

Dans la section Burning Lights, pourquoi ne pas tenter «Love Poem», de Xiaozhen Wang? Dans le huis clos de leur véhicule, un couple chinois éclate en mille morceaux.

«Love Poem» sera disponible du 25 avril au 2 mai, avec une limite de 500 places.

Enfin, les longs métrages documentaires sélectionnés en compétition internationale seront à découvrir entre le 25 avril et le 2 mai. Parmi eux, la coproduction suisse-itailenne «Il mio corpo», de Michele Pennetta.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!