Banque: Lloyds biffera encore 5000 postes
Actualisé

BanqueLloyds biffera encore 5000 postes

La banque britannique Lloyds Banking Group (LBG) va supprimer 5000 emplois, notamment dans l'assurance et les crédits immobilier.

Ce qui devrait représenter en fin de compte 2600 suppressions nettes, selon elle.

La banque avait auparavant qualifié des fuites dans la presse britannique à ce sujet de «spéculations». Elle a indiqué ensuite mardi qu'il s'agissait d'attendre que le personnel soit informé avant de rendre l'information officielle.

LBG a précisé que «5000 postes allaient être affectés au total», mais que ce chiffre serait «considérablement atténué par le redéploiement et la fin du recours à des sous-traitants, du personnel temporaire et du personnel offshore».

Environ 1000 emplois seront supprimés via la fin de contrats avec des sous-traitants et des employés temporaires, dont 550 à l'étranger, tandis que 1400 postes seront redéployés ou relocalisés. En fin de compte, «il y aura une réduction nette d'environ 2600 postes permanents au Royaume-Uni d'ici à fin 2010».

Plus de 10 000 suppressions d'emploi

LBG est issue cet hiver de la fusion entre Lloyds TSB et HBOS, et le gouvernement en possède 43%. Il y a encore investi 5,7 milliards de livres (9,6 milliards de francs) la semaine dernière.

Le groupe, qui en est ainsi à quelque 10 600 suppressions d'emplois depuis sa constitution (13 000 si on considère la fin des contrats de sous-traitance et de temporaires), a indiqué vouloir mener ces changements avec «considération et sensibilité». Les syndicats ont été consultés avant l'annonce. Les licenciements «n'interviendront qu'en dernier ressort», selon elle.

Cette annonce s'ajoute à celles, la semaine passée, de Royal Bank of Scotland, possédée à 84% par le gouvernement, qui a supprimé 3700 emplois, et de HSBC qui en a supprimé 1700.

(ats)

Ton opinion