Actualisé

GenèveLocataire coincé dans son appartement subventionné

Ses revenus ont augmenté mais, à cause de poursuites, les régies ne veulent pas de lui. Témoignage.

par
Jacqueline Favez

«Je voudrais bien laisser mon appartement à bas loyer à une famille qui en a besoin.» Michel* sort des difficultés financières qui l'avaient conduit dans un subventionné. Aujourd'hui, il a retrouvé du travail et il pourrait se permettre de quitter ce logement. Mais il lui reste des poursuites à régler, ce qui lui ferme les portes des régies. Du coup, il occupe toujours son appartement subventionné, moyennant une surtaxe mensuelle de 800 fr.

«Ce Monsieur peut s'inscrire chez nous pour trouver quelque chose de mieux adapté à sa situation financière, explique Marie-Christine Dulon, directrice à l'Office du logement. L'Etat n'est pas propriétaire des appartements subventionnés, et si nous pouvons favoriser des échanges de ce type de logement, nous ne pouvons en aucun cas les imposer.» Pourtant, avec un taux de vacance de 0,2% dans le canton, libérer un appartement à bas prix serait bienvenu.

«C'est sûr que nous préférerions le récupérer, mais la loi prévoit aussi la possibilité de surtaxer le locataire, pour éviter qu'il ne doive déménager dès que sa situation financière change», poursuit Marie-Christine Dulon. Elle explique que son office doit jongler avec tous les cas de figure. «Mais nous ne pouvons pas influencer le choix d'une gérance qui refuserait un locataire aux poursuites pour un logement à loyer libre, bien que ça ne constitue pas obligatoirement un obstacle.»

* prénoms d'emprunt

S’inscrire même si on est déjà logé

Une personne peut chercher un appartement même si elle est inscrite sur les listes d’attente de l’Office du logement. Marc* l’a fait, bénéficiant, du coup, d’une allocation pour son loyer non subventionné. Pour la toucher, il doit toutefois prouver qu’il continue à chercher un logement moins cher, par exemple en renouvelant son inscription à l’Office. Il grossirait ainsi les rangs des demandeurs, qui sont actuellement 5000 pour 18 000 appartements subventionnés.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!