Actualisé 11.11.2008 à 20:07

Salubrité

Locataire malade à cause d'émanations

Malgré un certificat médical et un rapport de la Ville constatant des travaux mal réalisés, une régie fait la sourde oreille.

«Je suis malade, sous traitement médical depuis que des travaux ont été mal réalisés dans mon immeuble en septembre, notamment dans les gaines de ventilation.» Céline semble au bout du rouleau. Locataire d'un appartement à l'avenue du Valentin 30, cette trentenaire se bat pour exiger que la gérance Braun vienne corriger une intervention litigieuse dans les gaines de ventilation de sa cuisine.

En cause: des odeurs «nauséabondes» qui s'en échappent désormais et semblent nuire à sa santé. Un médecin a établi en octobre un certificat médical allant dans ce sens. Le même mois, le service de protection rattaché à la Sécurité publique de la Ville est intervenu dans l'appartement de Céline, à sa demande. Il a constaté dans un rapport l'odeur ainsi que «le passage de nouvelles conduites de ventilation cassé et remplacé par de l'isolation récupérée ailleurs». Soit de la laine de verre devenue brune tellement elle est usagée. L'aération semble défectueuse. L'expert communal somme la régie de rétablir une situation décente au plus tard le 31 janvier. Mais la locataire doute tenir jusque-là.

«J'envisage de consigner mon loyer pour faire pression. Je déménagerais bien, mais il n'est pas facile de trouver quelque chose vu la situation du logement.» Contactée par nos soins, la régie immobilière Braun préfère se murer dans le silence. Quant à l'Asloca, elle invite Céline à agir auprès d'un tribunal des baux si sa santé est réellement en jeu.

Frédéric Nejad

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!