Glaris: Loi «anti-burqa»: la Landsgemeinde tranchera
Actualisé

GlarisLoi «anti-burqa»: la Landsgemeinde tranchera

La Landsgemeinde de Glaris doit se prononcer le 7 mai sur une loi cantonale «anti-Burqa» similaire à celle acceptée au Tessin.

Glaris pourrait devenir le deuxième canton à disposer d'une loi «anti-burqa».

Glaris pourrait devenir le deuxième canton à disposer d'une loi «anti-burqa».

Keystone/Archives/photo d'illustration

Le gouvernement et le parlement de Glaris recommandent le rejet de la proposition d'un citoyen glaronnais qui veut interdire la burqa.

Le citoyen en question a déposé en septembre 2015 une demande («Memorialsantrag») visant à introduire dans la loi une interdiction de se dissimuler le visage dans l'espace public. Des exceptions sont tolérées pour des coutumes locales. Le texte vise essentiellement la burqa.

La demande est très similaire à l'initiative populaire qui a été acceptée en septembre 2013 par 65% des votants au Tessin. La loi tessinoise «anti-burqa» est entrée en vigueur le 1er juillet 2016. Si la Landsgemeinde accepte l'interdiction soumise à la Landsgemeinde, Glaris serait le deuxième canton à disposer d'une telle législation.

Attendre une votation fédérale

Le gouvernement et le parlement recommandent de rejeter cette proposition de loi. Ils veulent attendre de voir quelle sera l'évolution de la question au niveau fédéral. Il serait donc préférable d'attendre une éventuelle votation fédérale sur le sujet avant de prendre une décision au niveau cantonal, estiment-ils.

La demande du citoyen a été très clairement rejetée par le parlement en décembre 2015. Elle devait obtenir le soutien d'au moins dix députés sur les 60 du législatif pour être jugée recevable. Elle a en a obtenu 11, toutes du groupe UDC.

Fête fédérale de lutte 2025

La Landsgemeinde doit aussi se prononcer sur un crédit de 2,2 millions de francs à titre de soutien cantonal et pour la candidature et l'organisation de la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres à Glaris en 2025. Dans ce crédit est inclue une garantie de déficit de 700'000 francs.

Parmi les invités officiels à la Landsgemeinde 2017 figurent notamment le conseiller fédéral Guy Parmelin, le chef de l'armée Philippe Rebord et le gouvernement lucernois in corpore.

La manifestation débute à 9h30. Comme il n'y a que dix points sur lesquels les citoyens se prononcent, elle devrait durer jusque vers midi. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion