Votations du 15 mai: 58,4% de OUI à la loi cinéma
Actualisé

Votations du 15 maiLoi sur le cinéma: le peuple a dit oui à 58,4%

La victoire de la «Lex Netflix» a été plus claire que ce que les sondages prédisaient. 

par
Yannick Weber

Les premiers résultats ont rapidement mis fin au suspense: la loi sur le cinéma a été acceptée par le peuple. Dans le canton de Vaud, par exemple, le pourcentage de «oui» a obtenu 76,1%. Le score devrait être identique dans le canton de Genève. Fribourg a dit oui à 63,9% et le Valais à 58,9%. Au niveau national, le résultat s’est monté à 58,4% de oui.

Une commune a dit «oui» à 100%

Les scores romands ont souvent été tirés à la hausse par les villes. Par exemple, Lausanne a dit oui à 81,3%, Vevey à 81,2% et Genève à 75,7%. Mais pas seulement: la commune de Mauraz (VD), dans le district de Morges, a accepté la loi avec un taux de… 100% des 14 bulletins qu’elle a eus à dépouiller. Quant au village de Rivaz, il a dit oui à 89,7%.

À l’inverse, la conservatrice Zwischbergen, dans le Haut-Valais, a dit non à 85,71%, détrônant l’une des fréquentes championnes suisses du non, Unteriberg (SZ), qui n’a refusé la loi «que» à 81,6%. 

Le corps électoral a de manière générale été moins enthousiaste en Suisse alémanique. Plusieurs cantons, dont Nidwald, Thurgovie et Appenzell Rhodes-Extérieures ont d’ailleurs rejeté la proposition. Dans le plus grand canton, celui de Zurich, elle a été acceptée, mais loin du plébiscite puisque le oui s’est arrêté à 55,6%. 

Rapprochement avec l’Europe

Les partisans du texte ont été les premiers à sortir du bois pour se féliciter de la victoire. «On corrige la distorsion de la concurrence dont est victime la branche suisse du cinéma par rapport aux concurrents européens», écrit la conseillère nationale Céline Weber (Vert’libéraux/VD), qui se réjouit du rapprochement avec l’Europe que le vote indique. 

«La population a reconnu l’importance de ce secteur pour notre cohésion et notre vivre-ensemble, particulièrement après la crise du Covid», estime de son côté le Parti socialiste.

Défaite triomphante

Du côté des perdants, on a la défaite triomphante. «Aucune autre jeunesse de parti n’a obtenu un tel résultat lors d’un référendum depuis plus de dix ans. Nous n’avons pas à rougir du résultat», s’est ainsi exprimé Alec von Barnekow, vice-président des Jeunes libéraux-radicaux suisses, à l’origine du référendum contre la loi.

«C’est avec regret que le PLR prend connaissance du oui à la loi sur le cinéma. Nous nous sommes battus aux côtés des Jeunes Libéraux-Radicaux Suisse contre la loi sur le cinéma qui souhaitait nous mettre sous tutelle», a pour sa part timidement réagi le PLR dans un communiqué.

Alain Berset gagnant

«C'est un résultat qui démontre l'importance que les Suisses accordent à la culture. C'est une bonne nouvelle pour le cinéma suisse», a souligné le ministre chargé de la culture Alain Berset lors de la conférence de presse qui a suivi l’annonce des résultats définitifs. La manière de consommer des films a beaucoup évolué ces dernières années, estime-t-il. Pour les consommateurs, il n'y aura pas de changement, rappelle-t-il encore.

Ton opinion

19 commentaires