Ski alpin: Loïc Meillard a craqué en deuxième manche
Publié

Ski alpinLoïc Meillard a craqué en deuxième manche

Le skieur neuchâtelo-valaisan, qui avait signé le meilleur chrono en matinée, a commis une erreur qui lui a coûté la victoire. Il termine troisième d’un géant encore remporté par Alexis Pinturault.

par
Sport-Center
Meilleur temps de la première manche, Loïc Meillard doit finalement se contenter d’une troisième place.

Meilleur temps de la première manche, Loïc Meillard doit finalement se contenter d’une troisième place.

AFP

Meilleur temps de la première manche du deuxième géant d’Adelboden, le Neuchâtelo-Valaisan Loïc Meillard a craqué en deuxième manche. Alors qu’il était à la lutte avec Alexis Pinturault, une nouvelle fois stratosphérique sur la «Chuenisbärgli», il a commis une erreur qui l’a relégué à la troisième place, à 1’’65 du Français. Une place sur le podium (sa sixième en carrière) dont il se satisfera.

«Honnêtement, avec ma faute au milieu, je ne pensais pas que ça allait suffire pour le podium, a expliqué le skieur d’Hérémence, touché par les encouragements virtuels de son père Jacques, retransmis sur l’écran géant de l’aire d’arrivée vide. Je ne peux qu’être heureux d’être sur le podium. Et j’espère retrouver cette sensation d’ouvrir et de fermer l’épreuve plus souvent cette saison!»

Odermatt cède le dossard rouge

Comme vendredi, Pinturault a donc survolé la concurrence au total des deux manches. Il a finalement devancé le Croate Filip Zubcic, deuxième à 1’’26. On trouve au pied du podium Marco Odermatt, quatrième à 1’’67, qui cède en même temps à Pinturault son dossard rouge de leader de la spécialité. La lutte pour le globe de cristal de la spécialité s’annonce passionnante entre Pinturault, Zubcic et Odermatt.

Les autres Suisses ont joué placés: Gino Caviezel termine 7e à 2’’20, Justin Murisier 10e à 2’’54, et nettement plus loin Cedric Noger 28e à 4’’81. Cinquième la veille, Murisier signe un nouveau top 10 sur l’un des géants les plus exigeants de la saison. «J’aurais signé pour un top 10 ici avant Alta Badia, a expliqué le Bagnard. Mais sans cette grosse faute dès la troisième porte en deuxième manche, j’aurais clairement pu viser une cinquième place.»

En matinée, Daniele Sette avait raté la qualification pour la deuxième manche (31e à deux centièmes de la 30e place), alors que Semyel Bissig avait renoncé à prendre le départ au lendemain de sa chute.

Grave chute de Tommy Ford

La course a par ailleurs été marquée par la lourde chute de l’Américain Tommy Ford dans la partie finale, qui a entraîné l’interruption de la première manche pendant une demi-heure.

L’Américain, 10e du géant de vendredi, s’était élancé avec le dossard No 4. Il a percuté une porte dans le mur d’arrivée, et a chuté sur la tête avant de terminer sa course quelques dizaines de mètres plus bas dans les bâches de sécurité, juste à côté de la ligne d’arrivée.

Le service médical est intervenu rapidement, et le skieur a dû être évacué en hélicoptère après une vingtaine de minutes de soins sur place. Aux dernières nouvelles, il était en passe de subir des examens neurologiques.

Ton opinion

48 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Pierre zui

09.01.2021, 15:36

Superbe victoire d'un coureur Français qui parle la même langue que nous en Suisse romande

Al Kolic

09.01.2021, 15:19

Il est Neuch ou Valesco ou bien ?

brocoli

09.01.2021, 15:10

Le brocoli c'est bon