Ski alpin: Ramon Zenhäusern brille dans une course folle à Schladming

Actualisé

Ski alpinRamon Zenhäusern brille dans une course folle à Schladming

Le Haut-Valaisan s’est offert une belle deuxième place sur le slalom nocturne en Autriche, remporté par le revenant Clément Noël. Henrik Kristoffersen a craqué en deuxième manche.

Ramon Zenhäusern grimpe sur le onzième podium de sa carrière en Coupe du monde.

Ramon Zenhäusern grimpe sur le onzième podium de sa carrière en Coupe du monde.

AFP

Deux revenants sur le podium du slalom nocturne de Schladming. D’abord, Clément Noël, qui semblait rechercher sa confiance perdue depuis les Jeux olympiques de Pékin. Il a été éliminé lors de la moitié de ses courses cette saison. La victoire de mardi tombe à point nommé: à seulement deux semaines des Mondiaux de Courchevel/Méribel qu’il disputera pratiquement à la maison.

L’autre revenant n’est autre que Ramon Zenhäusern, qui n’a cessé de monter en puissance cette saison. Le Haut-Valaisan s’est classé à la 2e place de l’épreuve grâce à ses deux manches de très bonne facture. Il accuse au final 7 centièmes de retard sur Clément Noël. «On savait qu’il était prêt. Le “grand” est de retour», a commenté Thierry Meynet, entraîneur des slalomeurs. Zenhäusern lui-même l’avait rapidement annoncé en début de saison: il se sent bien et est prêt à retrouver le haut du tableau. Il l’a désormais mieux prouvé que jamais. Il s’agit de son onzième podium en Coupe du monde, et surtout le premier depuis le 13 mars 2021, lorsqu’il était monté sur la boîte à Kranjska Gora.  Le prodige norvégien Lucas Braathen a complété le podium à Schladming.

Meillard glisse du podium

3e à l’issue de la manche initiale, Loïc Meillard (5e, +0’’60) était bien positionné. Avec seulement 30 centièmes de retard sur le Norvégien, qui lui avait ravi la victoire à Wengen, il y avait un coup à jouer. Mais le skieur d’Hérémence a manqué de panache au moment de s’élancer en soirée, et il a perdu deux places. Henrik Kristoffersen (11e, +1’’33) a fait pire: une grosse faute l’a fait dégringoler de dix rangs.

Daniel Yule a connu l’élimination pour la première fois cette saison. Le vainqueur du slalom de Kitzbühel a glissé à quelques mètres de l’arrivée. «Le slalom c’est la discipline du diable. Un jour tu es sur le toit du monde et deux jours après tu es par terre», a déploré le Valaisan. Luca Aerni (17e, +2’’61) a limité la casse mais ne retrouve pas encore le top 15. Marc Rochat (24e, +5’’60), auteur d’une première manche correcte, s’est raté sur son second passage. Le Vaudois a dû remonter pour aller chercher une porte, ce qui l’a mis en retard. Le Genevois Tanguy Nef a de son côté été éliminé sur le second tracé après une vingtaine de portes et poursuit sa série négative.

(BCH)

Ton opinion

6 commentaires