Actualisé 19.03.2011 à 00:29

Hockey - Play-off de LNBLoichat se mue en bourreau du LHC

Le joueur chaux-de-fonnier du HC Viège a été un poison pour les Lausannois dans l'acte II de la finale de LNB, remporté vendredi 5-1 par les Haut-Valaisans.

von
Oliver Dufour
Viège

Impressionnants Viégeois. Peu de monde sans doute aurait parié sur un avantage de deux points en faveur des hommes de Bob Mongrain au terme des deux premières rencontres de la série. Et pourtant...

«C'est vrai que beaucoup de choses nous réussissent ces temps», a admis tout sourire Michaël Loichat vendredi soir. «On pensait vraiment que Lausanne allait venir nous chercher plus fort, mais ils n'ont pas encore trouvé la bonne recette», a poursuivi l'attaquant du HC Viège, auteur de trois buts dans ce match.

«Je me sens vraiment en confiance actuellement», a lâché le Chaux-de-Fonnier pour tenter d'expliquer sa grande forme du moment. Le numéro 21 viégeois avait déjà marqué le but décisif pour éliminer son club formateur, le HCC, lors du dernier match en demi-finale.

«Bob Mongrain m'a vraiment accordé sa confiance et je sens que je peux ainsi évoluer à mon meilleur niveau. Je m'entends très bien avec les gars de ma ligne d'attaque (n.d.l.r.: Dominic Forget et Steve Brulé). J'avais déjà joué un peu avec Forget à la Tchaux et j'avais un senti que le courant passait bien. On sait se trouver», a souligné Loichat.

Van Boxmeer furax

Et dire que les Viégeois s'étaient fait remonter les bretelles par leur coach Mongrain au terme du premier tiers-temps, alors qu'ils avaient pourtant le contrôle du jeu et menaient 1-0. «Bob n'était pas satisfait. Il voulait qu'on bouge plus, qu'on finisse nos charges», a révélé Michaël Loichat.

Si l'entraîneur des Haut-Valaisans avait des choses à reprocher à ses joueurs, que dire de son vis-à-vis John Van Boxmeer? Le mentor de Malley était fou furieux contre ses hommes.

Le LHC a en effet affiché un visage quasi transparent, indigne des joueurs qui composent son collectif. Les Vaudois se retrouvent menés 2-0 dans une série qu'ils pensaient sans doute contrôler facilement. Le prochain match, dimanche à Lausanne, ne laissera déjà plus le droit à l'erreur à l'équipe lausannoise.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!