Canada – L’oléoduc qui fournit du pétrole à l’Ouest canadien remis en service
Publié

CanadaL’oléoduc qui fournit du pétrole à l’Ouest canadien remis en service

Ce redémarrage du pipeline Trans Mountain intervient après trois semaines d’arrêt causé par les fortes intempéries survenues mi-novembre.

L’interruption du flot de Trans Mountain avait limité l’approvisionnement en pétrole dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique.

L’interruption du flot de Trans Mountain avait limité l’approvisionnement en pétrole dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique.

AFP

L’oléoduc Trans Mountain, fermé depuis la mi-novembre en raison de graves inondations et glissements de terrain en Colombie-Britannique, a été remis en service après trois semaines d’arrêt, a annoncé dimanche la société d’État.

La canalisation enfouie dans le sol des deux provinces canadiennes les plus à l’ouest a été remise en service «en toute sécurité», selon Trans Mountain. La veille, la société d’État expliquait que l’oléoduc était demeuré «dans un état statique sécuritaire» tout au long de la période d’arrêt et qu’«aucune fuite de produit ou (aucun) dommage sérieux à la conduite» n’avait «été détecté».

Rationnement sur le carburant jusqu’à mi-décembre

L’interruption du flot de Trans Mountain, qui transporte chaque jour 300’000 barils de pétrole de l’Alberta jusqu’au terminal maritime en banlieue de Vancouver, avait limité l’approvisionnement en pétrole dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique.

Le gouvernement de cette province avait été contraint de restreindre l’accès au carburant pour la population locale en raison des difficultés d’approvisionnement. Malgré la remise en service de l’oléoduc, le rationnement du carburant est maintenu jusqu’à la mi-décembre.

Trans Mountain, en usage depuis 1953, est le seul oléoduc qui relie l’Alberta, la principale province qui en produit, à la côte pacifique canadienne. Le gouvernement de Justin Trudeau l’avait acheté en 2018 dans la foulée d’une forte opposition à son projet d’expansion, qui vise à tripler la capacité de transport de l’oléoduc.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires