Football - L’OM battu par Lens qui lui pique la deuxième place
Publié

FootballL’OM battu par Lens qui lui pique la deuxième place

Après leur victoire à Marseille, les surprenants Lensois sont deuxièmes de Ligue 1 derrière le PSG. Un point pour le Bordeaux de Petkovic.

La joie des Lensois après leur victoire au Vélodrome.

La joie des Lensois après leur victoire au Vélodrome.

AFP

Marseille a chuté pour la première fois en Ligue 1 dimanche contre Lens (3-2), nouveau dauphin du PSG, lors d’une 8e journée renversante pour Monaco à Clermont (3-1), frustrante pour Rennes à Bordeaux (1-1) et triomphante pour Metz, sorti de la zone rouge.

Dans un Vélodrome incandescent, Marseillais et Lensois ont livré un choc spectaculaire à l’issue duquel l’OM est sorti sonné, orphelin d’une invincibilité qu’il avait réussi à préserver depuis le début de saison.

L’OM, mené 2-0 après moins d’une demi-heure, s’est redressé par la grâce d’un doublé de Dimitri Payet, sur un coup franc qu’il a lui-même obtenu (33e), puis un penalty (45e+3) provoqué par Bemba Dieng. Mais Wesley Saïd (71e) a porté l’estocade.

À une semaine d’un déplacement à haut risque à Lille, l’équipe de Jorge Sampaoli se fait chiper la deuxième place par les Sang et Or. Marseille dispose néanmoins d’une munition supplémentaire avec le match à rejouer le 27 octobre contre Nice, quatrième du championnat.

Monaco à réaction

Aux avant-postes de la L1, l’écart est très resserré entre Nice, quatrième, et le douzième Strasbourg qui compte seulement trois points de moins.

Les Monégasques font partie de ce groupe luttant pour les places européennes, une ambition renforcée par leur succès ramené de Clermont, quatre jours après avoir battu Saint-Étienne sur le même score (3-1).

Monaco, à la défense friable, a plié rapidement devant le buteur local Mohamed Bayo (7e). Mais il a renversé la situation grâce au capitaine Wissam Ben Yedder (26e), son complice d’attaque Kevin Volland (48e) et le jeune Sofiane Diop (91e).

Offensif, mais parfois imprécis, le promu clermontois vit une semaine difficile après la gifle 6-0 reçue à Rennes mercredi. Il occupe la 15e place avec deux points d’avance sur Bordeaux.

Un point pour Petkovic

Bousculés chez eux, les Girondins de Bordeaux de Vladimir Petkovic ont frustré Rennes (1-1) en égalisant dans les derniers instants par le défenseur central Mexer, privant les visiteurs d’une première victoire à l’extérieur en championnat.

Après leur carton contre Clermont, les Rennais terminent la semaine sur une note mitigée, avant d’en entamer une autre chargée: déplacement jeudi aux Pays-Bas pour affronter Vitesse Arnhem en Ligue Europa Conference, puis réception du PSG dans une semaine en championnat.

Les Rouge et Noir trouveront du réconfort dans l’efficacité de leur recrue Gaëtan Laborde, de nouveau buteur. L’Ex-Montpelliérain, formé à Bordeaux, occupe la tête du classement des buteurs avec cinq réalisations, en compagnie du Niçois Amine Gouiri et du Marseillais Payet.

Au classement, le Stade Rennais est treizième avec neuf points, soit deux unités de plus que Bordeaux, seizième toujours sevré de victoire à domicile.

Première victoire pour Metz

À l’inverse, Reims a enfin réussi à gagner devant son public, face à une équipe de Nantes (3-1) pourtant arrivée avec le vent dans le dos, gonflée par deux succès de rang.

L’équipe d’Oscar Garcia s’en est sortie grâce à un doublé express du jeune Hugo Ekitike (72e 78e), entré en jeu moins d’une minute avant son premier but.

Rémois et Nantais sont désormais au coude à coude au classement avec dix points, un de moins que Lille qui les devance à la neuvième place.

Sur le podium au début du week-end, Angers est redescendu au cinquième rang après son match nul assez heureux à Troyes (1-1), où l’arbitre a annulé un but inscrit dans les dernières minutes par les locaux, après de longues tractations et un recours à l’assistance vidéo.

Dans le choc des mal-classés, Metz a ramené une précieuse victoire de Brest (2-1), sa première de la saison. La libération est venue du latéral droit Fabien Centonze, buteur une vingtaine de minutes avant le coup de sifflet final.

Désormais dix-huitièmes, en position de barragistes, les Messins sortent de la zone rouge aux dépens des Brestois, avant-derniers avec un point d’avance sur Saint-Étienne.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires