Virus – L’OMS met en garde contre une pénurie possible de seringues en 2022
Publié

VirusL’OMS met en garde contre une pénurie possible de seringues en 2022

Avec plus de sept milliards de doses de vaccin contre le Covid-19, des pays sont pressés de produire des seringues. Car le manque pourrait aussi toucher les vaccinations de routine.

Entre un et deux milliards de seringues pourraient manquer en 2022, selon l’OMS.

Entre un et deux milliards de seringues pourraient manquer en 2022, selon l’OMS.

AFP

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde, mardi, contre une pénurie possible de seringues en 2022 - d’un à deux milliards pourraient manquer - si leur production ne suit pas celle des doses de vaccins contre le Covid-19.

«Nous pointons une préoccupation réelle: nous pourrions avoir une pénurie de seringues, ce qui entraînerait à son tour de graves problèmes, tels que le ralentissement des efforts de vaccination», a déclaré à la presse Lisa Hedman, conseillère principale de l’OMS pour l’accès aux médicaments et produits de santé.

Selon la responsable, qui a pressé les pays d’accroître leur capacité de production dans ce domaine, des efforts en ce sens ont déjà été entrepris. Mais si «on peut certainement accroître la capacité, encore faut-il savoir de combien et quand», a-t-elle pointé.

Impact éventuel sur «une génération de jeunes»

Plus de 7,25 milliards de doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées dans le monde, selon un décompte de l’AFP, soit près du double du nombre de vaccinations usuelles effectuées chaque année, faisant bondir d’autant les besoins en seringues.

Selon Lisa Hedman, un manque de seringues pourrait entraîner un retard dans ces vaccinations de routine et, donc, avoir un impact sur la santé publique «pour les années à venir» si une génération de jeunes ne reçoit pas les vaccins normaux de l’enfance. Elle pourrait aussi se traduire par le réemploi déconseillé des seringues et aiguilles, censées être à usage unique.

(AFP)

Ton opinion

39 commentaires