Actualisé

Londres: des milliers de personnes privées de Noël

Des milliers de voyageurs tentant de rentrer chez eux pour Noël ont connu vendredi une nouvelle journée de chaos à l'aéroport londonien d'Heathrow.

Plusieurs centaines de vols ont été annulés pour la deuxième journée consécutive à cause du brouillard.

La compagnie British Airways (BA) a annulé tous ses vols intérieurs au départ et à l'arrivée d'Heathrow et des gros-porteurs Boeing 747 ont été affrétés sur certaines lignes européennes pour tenter de combler le retard. BA propose à ses passagers de réserver sur un autre vol, de choisir un itinéraire alternatif ou de demander le remboursement.

Quelque 350 vols ont été annulés vendredi, a précisé un porte- parole de BAA, l'opérateur aéroportuaire qui gère Heathrow et six autres aéroports britanniques, un nombre similaire à celui déjà annoncé jeudi.

«C'est l'aéroport international le plus actif du monde, mais nous ne disposons que de deux pistes. Si l'on compare à nos principaux concurrents en Europe, Francfort en a trois, Paris quatre et Amsterdam cinq. Nous sommes confrontés à de très importantes contraintes en terme de capacité», a souligné un responsable.

Trafic avec la Suisse touché

Ce chaos dans les aéroports londoniens, en particulier à Heathrow, a également touché la Suisse. Plus d'une vingtaine de vols (BA, Swiss et Easy Jet) entre la capitale britannique et les aéroports de Genève, Zurich et Bâle ont été supprimés.

La présence du brouillard à Heathrow a contraint British Airways à répartir plus de 3000 de ses passagers dans des autocars et des minibus desservant l'ensemble de la Grande-Bretagne. Pour supporter le froid, il leur a été proposé des boissons chaudes, des bonnets de laine et des couvertures.

Malgré le ralentissement de 50 % du trafic imposé par les contrôleurs aériens, un porte-parole de BA a indiqué que la compagnie avait réussi par ce biais à amener 80 % de ses passagers à destination jeudi. Pour les autres, la compagnie a réservé 5000 chambres d'hôtel les deux dernières nuits.

Deuxième fois !

Alors que Noël approche, les responsables d'Heathrow ont tenté de consoler les familles bloquées à l'aéroport. Trois Pères Noël ont été appelés à la rescousse et sillonnent les halls d'attente bondés pour tenter de remonter le moral des voyageurs.

Pour certains, tout cela a toutefois des airs de déjà-vu. Ainsi un passager polonais en route pour Varsovie, se retrouve bloqué pour la deuxième fois cette année dans un aéroport londonien.

En août dernier, cet ouvrier agricole de 33 ans se trouvait à l'aéroport de Gatwick quand la mise au jour par la police d'un complot visant à faire exploser des vols transatlantiques avait provoqué de très importantes perturbations dans les aéroports de la capitale britannique. «Cette fois, c'est beaucoup plus long. C'est un désastre», s'indigne-t-il.

Plusieurs milliers de livres

L'annulation de plusieurs centaines de vols devrait se solder pour BA et les autres transporteurs aériens par une lourde facture.

Le durcissement du dispositif de sécurité en août après l'alerte aux explosifs liquides avait déjà coûté à British Airways 100 millions de livres (240 millions de francs), comme les résultats trimestriels de la compagnie l'ont montré le mois dernier.

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!