Iran : Londres évacue son ambassade à Téhéran
Actualisé

Iran Londres évacue son ambassade à Téhéran

La Grande-Bretagne va évacuer mercredi vers les Emirats arabes unis tout le personnel de son ambassade à Téhéran, attaquée et saccagée mardi par des manifestants islamistes proches de la ligne dure du régime iranien

Un premier groupe de diplomates devait embarquer en milieu de matinée à bord d'un vol à destination de Dubaï, et le reste de l'équipe devrait suivre dans la journée, ont ajouté ces sources. L'opération se déroule avec le concours du ministère iranien des Affaires étrangères et de plusieurs ambassades européennes dont l'ambassade de France, ont précisé ces sources.

Plusieurs dizaines de manifestants islamistes radicaux ont attaqué, occupé et saccagé mardi l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran en réclamant sa fermeture. Le personnel diplomatique de l'ambassade - une vingtaine de personnes - a pu se mettre en sécurité à l'intérieur des locaux et personne n'a été blessé.

Les diplomates britanniques ont pu quitter la mission britannique après le retrait des manifestants. Ils ont ensuite été hébergés pour la nuit dans plusieurs ambassades européennes, selon les mêmes sources.

Cette attaque, menée sans que la police présente en nombre sur place fasse rien pour l'empêcher, a suscité une vague de réprobation internationale et a notamment été condamnée fermement par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a réagi en exprimant «ses regrets pour le comportement inacceptable d'un petit nombre de manifestants». Il a promis que les attaques de mardi auraient des «suites judiciaires».

(ats/afp)

La Norvège a fermé son ambassade

La Norvège a fermé son ambassade à Téhéran, a annoncé le gouvernement norvégien mercredi. Le personnel diplomatique norvégien se trouve toujours à Téhéran et aucune décision d'évacuation n'a encore été prise, a déclaré à l'AFP Hilde Steinfeld, une porte-parole du ministère norvégien des Affaires étrangères.

«L'ambassade a été fermée hier (mardi) après l'attaque de l'ambassade britannique», a-t-elle dit. «Nous évaluons la situation en permanence», a-t-elle dit, interrogée sur la durée prévue de cette fermeture.

Le personnel diplomatique, constitué d'une poignée de ressortissants norvégiens, se trouve toujours à Téhéran, a-t-elle indiqué.

Interrogée sur une éventuelle évacuation, elle a répondu que «c'est évalué mais, pour l'heure, aucune mesure n'a été prise en ce sens».

Ton opinion