Attentat: Londres rend hommage aux victimes
Actualisé

AttentatLondres rend hommage aux victimes

«Les Londoniens ne se laisseront pas intimider par le terrorisme», a lancé le maire de la ville.

Quelques centaines de personnes se sont réunies jeudi soir au centre de Londres pour un hommage aux victimes de l'attentat commis mercredi aux abords du Parlement britannique. «Les Londoniens ne se laisseront pas intimider par le terrorisme», a lancé le maire. «Les esprits dérangés et diaboliques qui essayent de détruire notre mode de vie n'y parviendront jamais», a ajouté Sadiq Khan, sur les marches qui descendent sur la place de Trafalgar Square.

Quatre personnes, en plus de l'assaillant, ont perdu la vie dans l'attaque de mercredi, qui a également fait une quarantaine de blessés, dont sept étaient toujours dans un état grave jeudi soir.

Un logo du métro londonien, frappé du message «We're not afraid» («Nous n'avons pas peur»), a été dessiné à la craie sur le parvis situé au pied du musée National Gallery, qui surplombe Trafalgar Square. Plus loin, trois drapeaux - l'un britannique, l'un français et l'un belge - ont eux aussi été dessinés. Des bougies ont été allumées et des bouquets de fleurs ont été déposés à proximité des deux fontaines de la place.

«On va aller de l'avant»

«On va aller de l'avant. On a gardé notre petite-fille aujourd'hui puis, on a pris les transports en commun pour venir. On est habitué, comme vous les Français; on ne va rien changer», a confié à l'AFP Wendy Scott, une retraitée du sud de Londres venue déposer des jonquilles avec son mari.

Présent avec un groupe d'une dizaine de personnes, Naveed Mirza, 20 ans, est venu exprimer sa solidarité avec les «familles et amis des victimes». «Nous sommes venus dire que, en tant que musulmans, nous condamnons sans équivoque tous les actes violents survenus hier», a expliqué le jeune étudiant en droit.

Les rues conduisant à la place étaient barrées par des camions et véhicules de police. De nombreux policiers patrouillaient armes aux poings aux abords de Trafalgar Square. Certains ont reçu des témoignages de solidarité, alors qu'un de leurs collègues, stationné devant l'une des entrées du parlement de Westminster, a été poignardé à mort par l'assaillant mercredi. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion