Londres revendique sa place
Actualisé

Londres revendique sa place

Les pubs, la musique live, le théâtre, le football et la mode, cela ne suffit plus aux Anglais: ils veulent aussi jouer un rôle sur la scène automobile.

Autrefois, le monde de l'automobile avait ses règles: les nouveautés de printemps étaient présentées au Salon de Genève. Le constructeur qui n'était pas prêt à temps pouvait se rattraper six mois plus tard en exposant ses nouveaux modèles à Paris ou à Francfort.

Mais c'est du passé! En effet, comme l'industrie a plus que doublé le nombre de ses prouesses annuelles, les cinq événements majeurs – Genève, Paris, Tokyo, Detroit et Francfort – suffisent à peine pour présenter la vague des nouveautés. Alors Los Angeles et Leipzig se sont mis sur les rangs pour les premières mondiales.

Depuis cette année, une autre ville est entrée dans le bal: Londres et son British International Motorshow de Birmingham. Dorénavant, la ville des bords de la Tamise entend bien offrir la plus importante manifestation estivale.

En 2006, elle a plutôt bien réussi son coup: Opel y a présenté sa nouvelle Corsa de manière spectaculaire en la faisant voler au-dessus des docks. En outre, pour frapper la clientèle visée par GM, la marque a fait du tape-à-l'œil en invitant Sean Paul, gagnant d'un Grammy Award en 2004.

Le petit bijou d'Opel sera disponible dès la mi-octobre au prix de base de 15 800 fr. Les autres nouveautés à Londres sont la Leone Cupra de Seat (240 ch), la Sebring de Chrysler – qui concurrencera la Passat –, le Freelander de Land-Rover, le puissant M6 Cabrio de BMW, la XKR de Jaguar et, enfin, le cabriolet coupé MX-5 de Mazda. Messieurs les Anglais, une belle entrée dans la cour des grands!

Dieter Liechti (Textlab)

Ton opinion