Pollution: Londres va interdire la vaisselle en plastique à usage unique d’ici fin 2023

Publié

PollutionLondres va interdire la vaisselle en plastique à usage unique d’ici fin 2023

À partir d’octobre, la vaisselle en plastique à usage unique sera interdite en Angleterre, afin de protéger les océans, a indiqué samedi le ministère de l’Environnement et de l’Agriculture.

D’après le ministère de l’Environnement et de l’Agriculture (Defra), l’Angleterre utilise 2,7 milliards de couverts à usage unique par an, et seuls 10% sont recyclés. 

D’après le ministère de l’Environnement et de l’Agriculture (Defra), l’Angleterre utilise 2,7 milliards de couverts à usage unique par an, et seuls 10% sont recyclés. 

AFP

Les assiettes, couverts, bols et plateaux en plastique à usage unique et certains types de gobelets ou emballages en polystyrène vont également être interdits notamment chez les distributeurs, restaurants, hôtels et dans la vente à emporter de nourriture.

Ces mesures ont été prises à la suite d’une consultation publique d’où il est ressorti un fort soutien à l’élimination du marché de ces ustensiles. D’après le ministère de l’Environnement et de l’Agriculture (Defra), l’Angleterre utilise 2,7 milliards de couverts à usage unique par an, et seuls 10% sont recyclés.

Les entreprises qui ne respectent pas l’interdiction se verront imposer une amende, et en cas d’infractions répétées, une sanction pénale pourrait s’appliquer. «Je suis fière de nos efforts» pour limiter la pollution plastique et protéger les océans, s’est félicitée la ministre de l’Environnement Therese Coffey, citant l’interdiction déjà mise en œuvre des «microbilles, des pailles, touillettes et cotons-tiges» en plastique.

Insuffisant selon Greenpeace

Elle a ajouté que la facturation des sacs en plastique a fait chuter leurs ventes de 97% dans les principaux supermarchés. L’interdiction ne s’appliquera toutefois pas aux assiettes, plateaux et bols utilisés comme emballage dans les «plats et aliments pré-emballés en libre service». Le gouvernement étudie la possibilité de nouvelles mesures visant les lingettes, les filtres à café et les sachets.

L’ONG écologiste Greenpeace a salué l’interdiction de «certains articles» en plastique mais a estimé que «nous sommes inondés par le plastique et cette décision équivaut à prendre une serpillière au lieu d’aller fermer le robinet».

Dans un communiqué, elle ajoute que «nous avons besoin que le gouvernement adopte une stratégie significative de réduction des plastiques avec des objectifs et des systèmes de réutilisation» des contenants. «Il est temps d’arrêter de faire le jeu des lobbyistes, de promouvoir de fausses solutions, et de rejeter nos déchets plastiques dans des pays qui sont le moins en cause dans la crise climatique», insiste-t-elle.

Les ustensiles de vaisselle en plastique à usage unique sont déjà interdits dans l’UE depuis juillet 2021.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires