Parlement européen – L’opposant Navalny «honoré» d’avoir reçu le prix Sakharov
Publié

Parlement européenL’opposant Navalny «honoré» d’avoir reçu le prix Sakharov

Actuellement emprisonné, Alexeï Navalny a dédié son prix Sakharov, reçu mercredi, «aux combattants anticorruption de toutes les sortes à travers le monde».

Alexeï Navalny

Alexeï Navalny

Reuters

L’opposant russe emprisonné Alexeï Navalny s’est dit jeudi «honoré» d’avoir reçu le prix Sakharov 2021 décerné par le Parlement européen, annonçant le dédier à tous les «combattants anticorruption».

«Je dédie mon prix aux combattants anti-corruption de toutes les sortes à travers le monde: des journalistes aux avocats, des responsables politiques (il y en a certains oui) aux députés et à ceux qui descendent dans la rue pour soutenir ce combat», a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

«Je leur souhaite de la persévérance et du courage, même dans les moments les plus effrayants», a-t-il ajouté.

Affaire de fraude

Alexeï Navalny, qui purge actuellement une peine de deux ans et demi de prison pour une affaire de fraude qu’il juge politique, a dit avoir appris qu’il avait remporté le prix Sakharov par son avocat, lors d’une rencontre dans la colonie pénitentiaire où il est détenu.

«C’est non seulement un honneur, mais aussi une grande responsabilité», a poursuivi le principal opposant russe, qui publie périodiquement des messages sur les réseaux sociaux malgré son incarcération.

«Je ne suis qu’une seule personne parmi de nombreuses autres qui combattent la corruption car je considère que c’est non seulement la cause de la pauvreté et de la dégradation des États, mais aussi la menace principale pour les droits humains», a-t-il poursuivi. «Je suis très reconnaissant envers le Parlement européen, qui apprécie tant notre travail. Nous continuerons à faire de notre mieux», a ajouté Alexeï Navalny.

«Pour la liberté de l’esprit»

Lancé en 1988, le prix Sakharov «pour la liberté de l’esprit» récompense chaque année des personnes ou organisations défendant les droits de l’Homme et les libertés fondamentales. Il est doté d’une somme de 50’000 euros (quelque 53’395 francs).

Le Kremlin a pour sa part dénoncé jeudi la décision d’accorder ce prix à Alexeï Navalny, militant anticorruption et bête noire du président Vladimir Poutine, disant n’avoir aucun «respect» pour cette décision.

(AFP)

Ton opinion

6 commentaires