Activisme climatique - Loris Socchi est «épuisé» d’être confronté à la justice
Publié

Activisme climatiqueLoris Socchi est «épuisé» d’être confronté à la justice

Jeudi, l’activiste climatique Loris Socchi était rejugé en appel, à la suite de sa condamnation en décembre pour plusieurs blocages de routes.

Loris Socchi, ici à 19 ans, a été jugé en décembre pour des actes commis lors de cinq manifestations de la Grève du climat et d’Extinction Rebellion

Loris Socchi, ici à 19 ans, a été jugé en décembre pour des actes commis lors de cinq manifestations de la Grève du climat et d’Extinction Rebellion

Patrick Martin / 24 Heures

Le militant pour le climat Loris Socchi était entendu jeudi matin par la Cour d’appel pénale du Tribunal cantonal vaudois, rapporte «24heures». Le jeune de 22 ans avait été condamné cet hiver à une peine pécuniaire (125 jours-amende à 30 francs) avec sursis ainsi qu’à une amende de 2000 francs. Cette condamnation concerne différentes actions menées à Lausanne entre mars 2019 et janvier 2020 aux côtés de la Grève du climat et d’Extinction Rebellion.

Pour son avocat, Me Xavier Rubli, la condamnation est disproportionnée. La Cour a quant à elle cherché à savoir comment Loris Socchi envisageait son futur. Notamment s’il comptait désormais militer en respectant la loi. Ce à quoi l’activiste répond qu’il est «épuisé d’être systématiquement confronté à la police et à la justice» et qu’il utilisera désormais «les outils politiques à disposition». Le jeune militant rappelle toutefois qu’il est urgent d’agir face «aux crises écologiques dont les effets sont déjà visibles».

«24heures» relate que le Ministère public ne croit pas aux bonnes intentions du prévenu et demande qu’une peine ferme soit prononcée. Le mouvement de la Grève du climat réclame, quant à lui, l’acquittement de Loris Socchi. Des décisions devraient être prises en début de semaine prochaine.

(cde)

Ton opinion

130 commentaires