Publié

Retrait des troupes L’OTAN quittera l’Afghanistan «ensemble» avec les Etats-Unis

Les militaires de l’Alliance déployés actuellement sur le territoire afghan quitteront ce dernier en même temps que l’armée américaine, affirme le secrétaire général de l’OTAN.

Aujourd’hui, l'OTAN compte 12'000 militaires chargés de conseiller et de former les forces afghanes

Aujourd’hui, l'OTAN compte 12'000 militaires chargés de conseiller et de former les forces afghanes

AFP

Le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg a réaffirmé jeudi la décision de l’Alliance de retirer ses forces d’Afghanistan «ensemble» avec les Etats-Unis. Le président Donald Trump a annoncé mercredi un retrait d’ici Noël.

Annonces de Donald Trump

«Nous avons décidé ensemble d’aller en Afghanistan. Nous procéderons ensemble aux ajustements des forces et nous quitterons le pays ensemble», a affirmé Jens Stoltenberg au cours d’un point de presse avec le chef du gouvernement de la République de Macédoine du Nord Zoran Zaev.

La mission Resolute Support de l’OTAN en Afghanistan compte 12’000 militaires de 38 pays dont 8600 Américains. Les Etats-Unis ont par ailleurs d'autres troupes déployées dans ce pays.

Les annonces de Donald Trump seront discutées lors d’une réunion des ministres de la Défense de l’Alliance le 22 octobre. Les alliés européens se sont à plusieurs reprises dits agacés par les annonces du président américain sur cette question et le Pentagone a assuré à chaque fois qu’aucune décision ne serait prise unilatéralement.

Donald Trump, en pleine campagne électorale, a annoncé mercredi son souhait de retirer tous les militaires américains d’Afghanistan d’ici Noël, c’est-à-dire plus rapidement que prévu par l’accord entre les Etats-Unis et les talibans. Mais il n’a pas précisé si les forces américaines déployées au sein de la mission de l’OTAN étaient concernées.

12’000 militaires aujourd'hui

Jens Stoltenberg a insisté sur la nécessité d’éviter que l’Afghanistan redevienne «un sanctuaire pour les terroristes». «Nous sommes allés en Afghanistan après les attaques terroristes contre les Etats-Unis le 11 septembre 2001, après que l’article 5 a été invoqué», a-t-il rappelé.

«La mission de l’OTAN comptait au départ plus de 100’000 militaires engagés dans des opérations de combat. Aujourd’hui, l'OTAN compte 12'000 militaires chargés de conseiller et de former les forces afghanes», a-t-il continué. «De ces troupes, une grande partie sont européennes et canadiennes», a-t-il précisé.

«Les prises de décision se feront en fonction des conditions sur le terrain», a affirmé Jens Stoltenberg. Elles seront prises «ensemble» entre les alliés, a-t-il insisté. «Le message n’a pas changé», a-t-il conclu.

Jens Stoltenberg avait exposé la position de l’Alliance lors de la dernière réunion des ministres de la Défense le 12 février.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!