Attentats à Paris: Louis, 5 ans, a survécu sous le corps de sa maman

Publié

Attentats à ParisLouis, 5 ans, a survécu sous le corps de sa maman

Présent au Bataclan, un petit garçon s'en est miraculeusement tiré grâce à sa mère et sa grand-mère, qui l'ont protégé des balles en se couchant sur lui.

par
joc
1 / 277
kein Anbieter
23.06 Selon Le Soir, Salah Abdeslam a été retenu pendant 30 minutes par des gendarmes français, le 14 novembre. Ils n'avaient pas reçu d'informations concernant sa radicalisation.

23.06 Selon Le Soir, Salah Abdeslam a été retenu pendant 30 minutes par des gendarmes français, le 14 novembre. Ils n'avaient pas reçu d'informations concernant sa radicalisation.

BFM TV
16.06 Un lycéen de 17 ans raconte à BFM TV sa rencontre avec Salah Abdeslam, avec qui il a passé une partie de la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015.

16.06 Un lycéen de 17 ans raconte à BFM TV sa rencontre avec Salah Abdeslam, avec qui il a passé une partie de la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015.

Capture d'écran BFM TV

Elsa Delplace, 35 ans, a perdu la vie vendredi soir au Bataclan. Cette Française passionnée de musique était accompagnée de sa maman Patricia, 62 ans, elle aussi tombée sous les balles des terroristes. Avec elles se trouvait Louis, 5 ans, le fils d'Elsa. L'enfant a survécu à l'attentat et «a été retrouvé, hagard, recouvert du sang de sa mère qui l'a protégé des balles», à l'hôpital de Vincennes, raconte «Le Point».

«Il nous a dit avoir entendu des coups de feu et s'être caché avant de s'échapper», a raconté la soeur de Patricia à BBC. Une femme a ensuite retrouvé l'enfant dans la rue, sain et sauf, sans égratignure. Mais tout seul. Tuées par les jihadistes, sa maman et sa grand-maman avaient eu le temps de se jeter sur Louis pour le protéger des balles.

Sihem Souid, journaliste pour «Le Point» et amie d'Elsa, évoque «une personne joyeuse, qui gardait toujours le sourire aux lèvres, même dans les moments difficiles». Louis était «son rayon de soleil». Brillante violoncelliste, la trentenaire se consacrait au monde associatif, culturel et artistique et se révoltait contre toute forme d'injustice. Un trait de caractère qu'elle tenait certainement de sa maman, une Chilienne qui avait fui la dictature de Pinochet. Selon son amie, Elsa disait souvent «il faut profiter de chaque instant, car chaque jour est une vie entière».

Ton opinion