Automobilisme: Louis Delétraz continue en Formule 2
Actualisé

AutomobilismeLouis Delétraz continue en Formule 2

Le Genevois de 22 ans pilotera toujours dans le Championnat du monde de F2 la saison prochaine. Il s'est engagé avec le Charouz Racing System team.

par
Sport-Center/rca
DR

Les bonnes nouvelles s'accumulent pour Louis Delétraz. Après avoir testé une Rebellion R13, qui évolue dans le WEC, le mondial d'endurance, avec peut-être une ouverture pour disputer les 24 Heures du Mans, le jeune Suisse s'est assuré d'un baquet dans l'antichambre de la Formule 1 en 2020.

Le Genevois a, en effet, signé un contrat d'un an avec Charouz Racing System team, une formation tchèque qu'il connaît bien pour avoir couru sous ses couleurs en 2018. Cette écurie est aussi en collaboration étroite avec l'équipe Alfa Romeo Racing, ex-Sauber. L'an dernier, ses pilotes l'ont emmenée à la 7e position du championnat des constructeurs.

«Je suis très heureux de rester en F2 la saison prochaine, a indiqué le pilote sur son site internet. En tant que pilote au bénéfice d'une Superlicence (ndlr: indispensable pour courir en F1), le but ultime de 2020 était de conduire en Formule 1. Les choses ne se sont toutefois pas déroulées comme prévu avec les résultats cette saison.»

Le regard d'une mère

Interview d’Anne Delétraz, maman de Louis, pilote de Formule 2.

«C'est une bonne chose de voir Louis revenir avec nous, s'est pour sa part félicité Bob Vavrik, le 'team principal' de la formation tchèque. Il est un coureur très expérimenté qui sait ce qu'il en coûte de gagner en F2. La forme fantastique qu'il a montrée aux essais a illustré ce qu'il peut faire si les choses vont dans son sens en course.»

La passion grâce aux victoires de papa

Objectif F1: épisode 2 - Avant le Grand Prix de Catalogne, notre «web série» plonge dans la relation très forte qui unit Louis et Jean-Denis Delétraz, ancien pilote de F1.

«Ces gants transmettent mon rythme cardiaque»

Louis Delétraz lance sa saison de Formule 2 à Bahreïn. Découvrez le quotidien du pilote genevois à travers notre «web série». Premier épisode: sa valise.

Ton opinion