26.08.2020 à 06:26

États-UnisL’ouragan Laura s’approche des côtes de la Louisiane

Après avoir fait 25 morts à Haïti et en République dominicaine, l’ouragan Laura devrait toucher terre aux États-Unis mercredi dans la soirée.

Des évacuations étaient également en cours mardi au Texas, dans les zones les plus à risque, notamment sur la côte où la montée des eaux pourrait atteindre trois mètres.

Des évacuations étaient également en cours mardi au Texas, dans les zones les plus à risque, notamment sur la côte où la montée des eaux pourrait atteindre trois mètres.

KEYSTONE/AP/Laura McKenzie

Sacs de sable devant les portes, fenêtres claquemurées, évacuations: les habitants de la Louisiane et du sud du Texas se préparaient mardi à affronter l’ouragan Laura, qui doit toucher les côtes américaines mercredi soir. Le cyclone charrie des vents de 150 km/h.

Laura, qui a causé la mort de 25 personnes à Haïti et en République dominicaine, devrait se renforcer encore davantage en s’approchant des côtes de la Louisiane et du Texas, selon le centre national américain des ouragans (NHC).

Le NHC a mis en garde contre des crues soudaines et des inondations dans des portions du Texas, de la Louisiane et de l’Arkansas. «Nous devons nous préparer à ce que Laura puisse devenir un [ouragan de, ndlr] catégorie 4», a affirmé le gouverneur du Texas, Greg Abbott, alors que l’État continue de lutter également contre l’épidémie due au coronavirus.

Il a notamment mis en garde contre les tornades et vents violents qui devraient souffler sur la région la plus boisée de l’État. Comparé à l’ouragan de catégorie 3 Harvey, qui avait provoqué des inondations catastrophiques et fait 68 morts en 2017, «ce sera un épisode plus venteux», a expliqué le gouverneur.

Montée des eaux de trois mètres

Laura menace aussi les grands centres de raffinage de pétrole de Lake Charles en Louisiane et Beaumont/Port Arthur au Texas, situés près de la côte. Des évacuations étaient en cours depuis la matinée dans les zones les plus à risque, notamment sur la côte où la montée des eaux pourrait atteindre trois mètres.

Plusieurs centres d’hébergement d’urgence ont ouvert dès mardi au Texas, avec des précautions sanitaires pour lutter contre la propagation du coronavirus. «Le Covid-19 va rester au Texas pendant le passage de l’ouragan», a souligné le gouverneur Abbott, appelant ceux qui le peuvent à se réfugier dans des hôtels ou des motels pour que les membres de leur famille «puissent s’isoler».

À La Nouvelle-Orléans, la maire LaToya Cantrell a aussi appelé à respecter les mesures sanitaires malgré le vent, la pluie et les inondations. «Faites aussi des réserves Covid», a-t-elle dit sur Twitter. La ville reste traumatisée par Katrina, un ouragan de catégorie 5, la plus élevée, qui avait inondé 80% de la cité et fait un millier de morts en 2005. Dans le golfe du Mexique, plus d’une centaine de plates-formes pétrolières ont été évacuées par mesure de précaution, arrêtant environ 80% de la production de pétrole.

La côte américaine est déjà sous la menace, moindre, de Marco, rétrogradé comme tempête dimanche soir. Situé mardi matin à une centaine de kilomètres de la côte sud-est de la Louisiane, il avait perdu en intensité avec des vents de 45 km/h, selon le NHC. Le fait que deux ouragans, ou phénomènes météorologiques proches, se suivent d’aussi près dans le golfe du Mexique est extrêmement rare, disent les spécialistes.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!