Etats-Unis: Lourdingue et insultant, le chef ruine leur St-Valentin
Actualisé

Etats-UnisLourdingue et insultant, le chef ruine leur St-Valentin

Ellie et Lucy se réjouissaient de passer leur première fête des amoureux ensemble. Mais le cuisinier du resto japonais qu'elles avaient choisi a tout gâché.

par
joc

Ellie Parker, une Américaine domiciliée à Lafayette (Indiana), a passé une Saint-Valentin plutôt mouvementée en compagnie de sa petite amie, Lucy Strenger. Pour marquer leur premier 14 février ensemble, les deux jeunes femmes se sont rendues dans un steakhouse japonais où un repas romantique les attendait. Le problème, c'est qu'Ellie et Lucy sont tombées sur un cuisinier particulièrement lourdingue, raconte «Metro». La jeune femme raconte qu'avant de commencer à griller la viande de ses clientes, l'homme avait déjà demandé à toutes les autres femmes du restaurant si la personne qui les accompagnait était leur petit ami ou leur mari.

Quand il est arrivé à la table des deux amoureuses, il a évidemment cherché à savoir où se trouvaient leurs compagnons. «Nous lui avons alors expliqué que nous étions ensemble. On se donnait la main. C'était pourtant clair», écrit l'Américaine sur Facebook. Déçu par la réponse de ses clientes, le cuisinier leur a alors rétorqué: «Bon, c'est légal, mais quel gâchis de ne pas avoir un homme!» Non content de sa remarque insultante, le chef en a rajouté une couche, proposant à Lucy et Ellie de passer chez elle histoire de «faire monter la température».

«Nous ne voulions pas faire de scandale»

Outrée, Ellie a réglé la note et laissé un message bien senti au cuisinier: «On ne dit pas à des lesbiennes qu'elles ont besoin d'un homme le jour de la Saint-Valentin». Le coeur gros, l'Américaine a ressenti le besoin de partager son expérience sur internet. «Normalement, je ne suis pas du genre à me répandre sur les réseaux sociaux. Mais je suis dégoûtée d'avoir été traitée de la sorte. Je n'arrive pas à croire que j'ai payé plus de 50 dollars pour voir ma relation insultée et sexualisée», s'indigne-t-elle. Sa publication a fait réagir des milliers d'internautes, qui lui ont fait part de leur indignation et de leur soutien.

Certains, choqués, réclament le licenciement du cuisinier. Ellie précise qu'elle et sa petite amie n'ont pas tenu à informer le responsable du restaurant de l'incident. «Nous ne voulions pas faire de scandale. Nous étions un peu trop fâchées pour parler à qui que ce soit», explique-t-elle. Le post d'Ellie a engendré tellement de réactions que le manager de l'établissement visé a fini par apprendre ce qui s'était passé. Il a entièrement remboursé les deux jeunes femmes. «Mais rien ne pourra réparer la façon dont nous avons été traitées», conclut Ellie, un brin désabusée.

Ton opinion