Mobile - L’outil antipistage d’Apple rencontre un franc succès
Publié

MobileL’outil antipistage d’Apple rencontre un franc succès

Selon une étude, 88% des utilisateurs de la mise à jour iOS 14.5, qui intègre un système d’antitraçage, refusent le suivi effectué par les apps.

Maintenant qu’ils ont le choix, les utilisateurs d’iPhone disent clairement non au traçage de leurs activités.

Maintenant qu’ils ont le choix, les utilisateurs d’iPhone disent clairement non au traçage de leurs activités.

Getty Images/iStockphoto

Le bilan risque de ne pas plaire aux géants de la publicité en ligne comme Facebook, qui s’oppose depuis longtemps à la nouvelle fonctionnalité «App Tracking Transparency» (ATT) d’Apple. Introduite le 26 avril dernier avec le déploiement de la mise à jour iOS 14.5 du système mobile de la Pomme, elle oblige les développeurs d’applications à afficher une fenêtre de consentement pour demander la permission de suivre l’activité des utilisateurs. Après deux semaines, il ressort que seuls 12% des clients ont accepté le suivi publicitaire en ligne, d’après une étude représentative de la société Flurry Analytics.

Celle-ci a été menée sur un échantillon de plus de 5 millions de personnes dans le monde. Aux États-Unis, les refus d’être suivi à la trace entre les divers sites et applications ont été les plus élevés avec quelque 96% de demandes de pistage refusées par les utilisateurs d’iOS 14.5.

Du côté de chez Android, les choses devraient aussi bientôt changer. Selon un billet de blog publié en fin de semaine dernière, Google va suivre les pas d’Apple en matière de transparence. À partir du deuxième trimestre 2022, les apps proposées dans sa boutique Play Store devront obligatoirement expliquer, comme dans l’App Store d’Apple, quelles données personnelles sont récoltées, comment elles sont stockées et pour quelles finalités. Toutefois, le géant de Mountain View n’a pour le moment pas encore évoqué de système semblable à l’ATT.

(man)

Ton opinion

2 commentaires