Vevey (VD): Loyer au rabais pour la mosquée temporaire
Publié

Vevey (VD)Loyer au rabais pour la mosquée temporaire

Les autorités ont présenté jeudi soir les modalités par lesquelles un local appartenant à la commune est loué aux musulmans veveysans.

par
Yannick Weber
Keystone/Photo d'illustration

La Municipalité et la Fondation islamique de la Riviera se sont entendues sur un local temporaire utilisé par les fidèles pendant la rénovation de leur mosquée. La surface de 350m2, propriété de la Ville, avait suscité des interrogations. Une interpellation avait été déposée au Conseil communal, en février, pour demander des éclaircissements quant à l'accord.

En cause, notamment, des installations qui ne seraient pas aux normes en termes de sécurité pour accueillir les 300 fidèles, et un loyer dont certains assuraient qu'il était proche de zéro, comme le relatait «20 minutes» en novembre dernier. Des réponses ont été apportées jeudi soir, lors de la séance du législatif veveysan.

Le loyer payé par la Fondation se monte à 1'200 fr. par mois, contre 3'500 fr. pour les précédents locataires. «Un joli cadeau», a ironisé Bastien Schobinger, conseiller communal (UDC), auteur de l'interpellation, lors de la séance de jeudi soir.

Immanquablement, la discussion a ensuite dévié. «J'aimerais que la Ville se montre aussi généreuse envers la communauté orthodoxe, présente depuis 140 ans à Vevey et qui n'a jamais obtenu pareil soutien», a souligné Fabienne Despot (UDC). De l'autre côté de la salle, Serge Ansermet (PS) a lui dénoncé un aménagement de la salle pour créer des entrées séparées pour les femmes et les hommes.

Le Municipal Etienne Rivier (PLR) a alors recadré le débat. Il a rappelé que le local est mis à disposition temporairement et est utilisé essentiellement le vendredi. De plus, en contrepartie, la Fondation islamique mettra gratuitement à disposition de la commune des locaux dans sa mosquée rénovée pendant cinq ans.

Concernant les aspects de sécurité, il était notamment question d'un escalier de secours qui devait être créé. Les travaux, dont les coûts se montent à 22'000 fr., sont à la charge de la Fondation islamique. D'autres travaux avaient été réalisés au préalable, payés par les finances communales, à hauteur de 16'000 fr.

Débats de longue date

La rénovation de la mosquée est nécessaire. «L'isolation est inexistante et les locaux sont étouffants en été et glaciaux en hiver», selon la Municipalité. En 2011, l'Exécutif proposait de prêter 2 millions de fr. à la Fondation islamique pour les travaux, avec un taux d'intérêt nul, comme le veut la loi islamique. Le Conseil communal refusait après un vote serré et à bulletin secret. Les musulmans veveysans avaient finalement trouvé un prêt auprès de la Banque Alternative Suisse. Les intérêts sont pris en charge par une subvention de la commune depuis 2014 après un vote en ce sens du législatif.

Ton opinion