Genève: Loyers abusifs: des sans-papiers grugés
Publié

GenèveLoyers abusifs: des sans-papiers grugés

Une vingtaine de personnes ont porté plainte contre leur logeuse, soupçonnée d’avoir sous-loué des logements à des prix abusifs.

par
leo
Image prétexte (KEYSTONE/Alessandro Della Bella)

Image prétexte (KEYSTONE/Alessandro Della Bella)

KEYSTONE

Elle payait 2000 francs pour un petit appartement dont le loyer officiel s’élevait à 1130 francs. Une femme de ménage habitant au centre de Genève fait partie da la vingtaine de victimes qui ont déposé plainte contre une marchande de sommeil présumée, comme le rapporte la RTS, revenant sur une information de la «Tribune de Genève» en avril.

Entre 2018 et 2019, la prévenue aurait sous-loué une trentaine de logements à des sans-papiers, pour la plupart d’origine philippine, à des prix bien plus élevés que ceux réclamés par la régie. Ainsi, elle aurait réalisé des bénéfices allant jusqu’à 40’000 francs par mois. Incarcérée depuis mars, sa détention provisoire vient d’être prolongée de deux mois pour éviter toute collusion. Son procès pourrait se tenir au début de l’année prochaine. Elle risque jusqu’à 10 ans de prison, précise la radio-télévision.

Ton opinion