Europa League: LS est tombé les armes à la main
Actualisé

Europa LeagueLS est tombé les armes à la main

Le conte de fées entre Lausanne
et l'Europe a connu un coup d'arrêt. Le CSKA Moscou s'est imposé jeudi au Stade olympique.

par
Marc Fragnière
Lausanne

«A l'impossible nul n'est tenu», prévient un dicton plein de sagesse. Méritant jeudi soir, Lausanne aura tout le loisir de le méditer. Face à un ogre russe au budget 40 fois supérieur au sien, le pensionnaire de Challenge League a pu mesurer la distance qui le sépare des ténors continentaux.

L'attaquant lausannois Roux avait parlé la veille de détails. C'est bien de ça qu'il s'est agit jeudi à la Pontaise, où la formation moscovite a fait parler son sens du détail pour s'imposer. Écrivons-le tout de suite, le score (3-0) est sévère pour des Vaudois généreux dans l'effort et disciplinés. A l'image de Marazzi, dont l'envoi de la 57e aurait mérité de finir du bon côté du montant gauche d''kinfeev, LS s'est parfois montré malchanceux.

Néanmoins le succès russe n'a pas dérogé à la logique. Les Moscovites ont proposé un volume de jeu clairement supérieur à celui des Vaudois. Chanceux sur la conclusion de l'action d'anthologie qui a amené le 0-1, les Russes ont toutefois souffert avant le 0-2. Leur aisance technique a par la suite été fatale à des Lausannois trop approximatifs pour espérer mieux qu'une défaite honorable. «Ce n'est jamais agréable de perdre, mais l'équipe a tout donné. A ce niveau, notre manque de qualité est rédhibitoire. Au final, tout ce que je peux reprocher à mon équipe, c'est son manque de réalisme», a parfaitement jugé le coach Martin Rueda.

Lausanne - CSKA Moscou 0-3 (0-1)

La Pontaise, Lausanne. 11 500 spectateurs. Arbitre: S.L. Evans (PdG). Buts: 22e Vagner Love 0-1. 68e Ignashevich 0-2. 80e Vagner Love (penalty) 0-3.

Lausanne: Favre; Traoré (64e Basha), Katz, Sonnerat, Gétaz; Tosi, Marazzi, Celestini, Avanzini (81e Carrupt); Silvio, Roux (73e Munsy).

CSKA Moscou: Akinfeev; A. Berezutsky, V. Berezutsky, Ignashevich, Shennikov; Gonzalez (64e Oliseh), Mamaev, Semberas, Tosic (84e Necid); Vagner Love, Dzagoev (73e Honda).

Notes: Lausanne sans Buntschu ni Meoli, le CSKA sans Doumbia (tous blessés). Avertissements: Semberas (31e). Dzagoev (41e). Marazzi (45e). Katz (65e). Avanzini (79e). V. Berezutsky (90e).

L'impôt du tsar

C’est l'inévitable Vagner Love qui s’est chargé de l’ouverture du score à la 22e minute. Le renard des surfaces brésilien a catapulté de la tête le ballon au bon endroit après que le gardien Favre a coupé un centre de Gonzalez à destination de Mamaev et Dzagoev. Le 2-0 a été l’apanage du défenseur Ignashevich sur un coup franc magistralement botté par Tosic. Le 3-0 a été marqué par Vagner Love, sur un penalty généreusement accordé par l’arbitre gallois, alors qu’Avanzini était intervenu de manière plutôt correcte.

Ton opinion