Luca Bertogliati Colucci présente la Terre aux aliens

Publié

HumourLuca Bertogliati Colucci, l’homme qui présente la Terre aux aliens

Étudiant à l’Acting Studio, à Lyon, le Vaudois en est déjà à son troisième seul en scène. Intitulé «Alter Ego», il aborde des sujets graves comme la dépression avec humour.

par
Julienne Farine

Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais ça ne devrait pas durer. Luca Bertogliati Colucci met toutes les chances de son côté pour devenir un acteur de premier plan. S’il a toujours voulu faire de la comédie, ce n’est qu’en 2018 qu’il s’est véritablement lancé. Aujourd’hui étudiant à l’Acting Studio, école créée par la mère d’Alexandre Astier (créateur de «Kaamelott»), le jeune homme de 27 ans monte sur scène dans «Alter Ego», un one-man-show qu’il a déjà présenté en France et en Suisse. Il sera le 28 octobre 2021 au Sunset Bar de Martigny.

Comment pouvez-vous décrire «Alter Ego»?

C’est un seul en scène comique dans lequel un jeune homme désabusé et dépressif est sur le point de mettre fin à ses jours quand il se fait mystérieusement téléporter sur un vaisseau extraterrestre. Il doit alors expliquer la Terre à ces aliens qui ne la connaissent pas. Pour cela, il va se faire injecter plusieurs personnalités dans le cerveau et découvrir des choses sur lui-même.

Comment cette idée vous est-elle venue?

J’ai toujours aimé explorer l’image qu’on renvoyait à d’autres. Si on devait expliquer la Terre à une forme de vie extraterrestre, que dirait-on? Cela permet d’exploiter un panel intéressant de plusieurs personnages, de plusieurs accents et de personnes qui viennent de différents endroits.

C’est un spectacle comique, mais le thème du suicide ne prête pas à rire.

Non, c’est vrai, mais je pense que la comédie permet d’aborder certaines problématiques avec de l’humour. Ça peut faire rire, mais aussi faire réfléchir, c’est intéressant.

Ce spectacle doit permettre aux gens de creuser plus loin que le côté drôle?

Oui, je pense que c’est bien d’utiliser l’humour aussi pour poser des questions. Il n’y a pas de réponses, pas de parti pris. C’est juste un point de vue qui peut amener les gens à réfléchir. C’est une manière intéressante d’aborder des thématiques comme le suicide, les personnes SDF, les personnes en situation de handicap.

Pourquoi avoir choisi d’étudier la comédie à Lyon et pas en Suisse ou à Paris?

Je ne voulais pas faire d’école à la base. Je me suis lancé en autodidacte en 2018 en écrivant des sketches, des seuls en scène. C’est un ami réalisateur auquel je suis allé rendre visite à Lyon qui m’a fait découvrir l’Acting Studio. J’ai toujours été un grand fan de «Kaamelott» et je me suis vraiment reconnu dans leur approche. C’est une école qui me correspond parfaitement. Je suis tellement tombé amoureux de cette école et de la ville de Lyon que je me suis dit que c’était un signe.

«Alter Ego»

Le jeudi 28 octobre 2021, à 19h, au Sunset Bar, à Martigny.

Plus d’informations sur le site de l’établissement

Ton opinion

0 commentaires