Commune et stand de tir: Lucerne accroît la surveillance des néonazis
Actualisé

Commune et stand de tirLucerne accroît la surveillance des néonazis

Le canton alémanique demande une vigilance accrue aux sociétés de tirs et aux communes afin de ne pas louer de locaux à des groupes d'extrême droite.

Le canton de Lucerne demande aux communes et sociétés de tir de vérifier si les personnes à qui elles louent leurs locaux ne sont pas des groupes d'extrême droite. La lettre du Département de la sécurité et de la justice a été publiée mardi.

Le gouvernement réagit ainsi à des articles de presse faisant état d'exercices de tir de néonazis suisses et allemands en août dans la région de Lucerne. Selon l'enquête de la police, il n'existe aucun indice que ces exercices de tir se soient déroulés dans le canton.

En 2001, 2003, 2005 et 2007, le Gouvernement lucernois avait déjà mis en garde les communes sur la location de locaux à des groupes d'extrême droite. Ces réunions de néonazis sont souvent annoncées aux autorités comme des anniversaires ou des concerts.

(ats)

Ton opinion