Religion: Lucerne crée une chaire de théologie islamique
Actualisé

ReligionLucerne crée une chaire de théologie islamique

L'université entend ainsi mettre plutôt l'accent sur une approche comparative entre les trois religions monothéistes.

L'Université de Lucerne comporte depuis 1981 un Institut pour la recherche judéo-chrétienne, ainsi qu'un Institut oecuménique depuis 1998.

L'Université de Lucerne comporte depuis 1981 un Institut pour la recherche judéo-chrétienne, ainsi qu'un Institut oecuménique depuis 1998.

photo: Keystone

Une chaire de théologie islamique a été mise sur pied par l'Université de Lucerne. Cette chaire est créée dans la foulée d'un nouveau Centre de théologie comparée, couvrant le christianisme, le judaïsme et l'islam, indique mercredi la haute école.

La création de la chaire de théologie islamique comprend l'engagement, limité à cinq ans, d'un professeur assistant. Le poste est financé par une fondation.

«Il est prévu que le professeur assistant occupe la chaire dès le semestre d'automne 2017», précise à l'ats Martin Mark, doyen de la faculté de théologie. Le Centre de théologie comparée nouvellement créé est une première en Suisse, selon l'Université de Lucerne.

«Au centre de la future chaire de théologie islamique se trouveront des réunions de formation continue, ainsi que des rencontres portant sur le dialogue interreligieux entre les trois religions abrahamiques (christianisme, judaïsme et islam)», ajoute le professeur Mark.

Pas de formation d'imams

Le Centre n'a pas l'intention de former des imams. Il met plutôt l'accent sur une approche comparative entre les trois religions monothéistes. Il se différencie en cela du Centre Islam et Société de l'Université de Fribourg.

Pour rappel, ce dernier propose d'offrir des connaissances utiles pour que les imams et autres personnes de référence des communautés musulmanes puissent mieux s'intégrer dans l'environnement suisse.

L'Université de Lucerne comporte depuis 1981 un Institut pour la recherche judéo-chrétienne, ainsi qu'un Institut oecuménique depuis 1998. «Le centre de théologie comparée et la chaire de théologie islamique complètent de manière judicieuse ces centres de gravité», relève le professeur Mark. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion