Démasqué par un élève: L’UDC Suisse fait de la publicité avec de faux électeurs

Publié

Démasqué par un élèveL’UDC Suisse fait de la publicité avec de faux électeurs

Jaden, 18 ans, a surfé sur le site du parti agrarien et y a découvert la prétendue photo d’un Argovien. En réalité, l’homme est originaire d'Afrique du Sud.

par
Christina Pirskanen
ofu
1 / 3
Pour un projet scolaire, Jaden (18 ans) a dû s’informer sur les partis politiques suisses.

Pour un projet scolaire, Jaden (18 ans) a dû s’informer sur les partis politiques suisses.

Photo: privé
Il a ainsi remarqué une photo suspecte sur le site de l’UDC. On y voyait Nicola, un jeune barbu prétendument électeur de l’UDC. Mais pour Jaden, ce dernier avait plutôt l’air d’un électeur typique du PS ou des Verts.

Il a ainsi remarqué une photo suspecte sur le site de l’UDC. On y voyait Nicola, un jeune barbu prétendument électeur de l’UDC. Mais pour Jaden, ce dernier avait plutôt l’air d’un électeur typique du PS ou des Verts.

Photo: privé
Le jeune Zurichois s’est mis à la recherche de l’origine de l’image et a découvert qu’il s’agissait d’une photo de Getty Images, une agence internationale. La photo ne provient même pas de Suisse, mais d'Afrique du Sud.

Le jeune Zurichois s’est mis à la recherche de l’origine de l’image et a découvert qu’il s’agissait d’une photo de Getty Images, une agence internationale. La photo ne provient même pas de Suisse, mais d'Afrique du Sud.

Photo: privé

Tout est parti d’un simple projet scolaire. Jaden, 18 ans et habitant à Zurich, devait se pencher sur les partis politiques suisses. En faisant ses recherches, il a atterri sur le site internet de l’UDC et a cliqué sur les différents onglets – jusqu’à ce qu’il finisse dans la sous-catégorie «Nous sommes le parti du peuple». Une catégorie qui n’existe que sur la version allemande du site et qui fait défaut sur les versions française et italienne.

En cliquant dessus, de nombreux visages d’électeurs et d’électrices de l’UDC se sont présentés à l’élève, en lice pour obtenir une matu professionnelle. Un visage a tout de suite attiré l’attention du jeune homme: «Avec ses cheveux longs, sa chemise déboutonnée et sa barbe de hipster, il a l’air très différent de toutes les autres personnes de la page. Il ressemble plutôt au stéréotype d’un électeur des Verts ou du PS», raconte Jaden.

D’Argovien à Africain du Sud

Selon l’UDC, le jeune homme au sourire impeccable serait Nicola Huber, un informaticien de Windisch, en Argovie. Au-dessus de sa photo, on peut lire: «L’UDC est le parti le plus raisonnable de Suisse. Je trouve que tous les idéaux de l’UDC aideraient massivement la Suisse à avancer. Hop, l’UDC!» Comme Jaden a eu un mauvais pressentiment, il a poussé ses recherches un peu plus loin. Avec succès, puisqu’il a fini par découvrir la même photo de cet homme barbu sur une page web de la fondation allemande Stiftung Warentest.

Sur le site allemand, l’homme souriant parle d’assurances dentaires complémentaires. «Je ne sais pas ce qu’est une assurance dentaire complémentaire, mais «Nicola» a l’air de trouver ça plutôt super», rigole Jaden. En regardant de plus près la photo sur le site de Stiftung Warentest, Jaden est tombé sur le crédit de la photo: Getty Images, une agence de photo mondialement connue. L’homme en question a été photographié en Afrique du Sud.

Faux témoignage

Nos confrères de «20 Minuten» ont confronté l’UDC Suisse aux résultats de recherche du jeune Zurichois. La porte-parole Andrea Sommer explique que la rubrique «Nous sommes le parti du peuple» est un espace où les électeurs et les sympathisants de l’UDC peuvent saisir eux-mêmes un témoignage avec photo. «De faux témoignages y sont régulièrement inscrits. Nous ne les mettons évidemment pas en ligne sur notre site.» L’image ou le témoignage en question aurait manifestement échappé au parti lors du contrôle. «Nous supprimons immédiatement l’image et vous remercions, ainsi que l’élève très éveillé, de nous l’avoir signalée», ajoute Andrea Sommer.

Ton opinion

108 commentaires