Aide humanitaire - L’UE annonce 100 millions d’euros pour l’Afghanistan
Publié

Aide humanitaireL’UE annonce 100 millions d’euros pour l’Afghanistan

Mercredi, l’Union européenne a annoncé vouloir verser une somme importante pour soutenir l’Afghanistan et éviter un «désastre».

L’Afghanistan est récemment tombé aux mains des talibans.

L’Afghanistan est récemment tombé aux mains des talibans.

Reuters

L’Union européenne (UE) va fournir 100 millions d’euros supplémentaires (quelque 108 millions de francs) d’aide humanitaire à l’Afghanistan pour éviter «un désastre humanitaire», a annoncé mercredi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. L’UE avait déjà annoncé le quadruplement de son aide humanitaire pour la porter à 200 millions en 2021.

«Nous devons tout faire pour éviter le risque réel d’une famine et d’un désastre humanitaire majeurs (…) Nous allons accroître encore notre aide humanitaire à l’Afghanistan de 100 millions d’euros», a déclaré l’Allemande, lors de son discours sur l’état de l’Union à Strasbourg.

Elle a précisé que cette aide ferait partie d’un «nouvel ensemble, plus large, de mesures de soutien pour l’Afghanistan» qui sera présenté «dans les prochaines semaines». «Nous devons continuer à soutenir les Afghans dans le pays, et dans les pays voisins», a-t-elle dit.

Pays en partie à l’arrêt

L’ONU a fait savoir lundi que la communauté internationale s’était engagée à verser au total 1,2 milliard de dollars (environ un milliard d’euros) d’aide pour les organisations humanitaires en Afghanistan, sans toutefois préciser le montant qui serait alloué spécifiquement à l’aide d’urgence.

Depuis le retour au pouvoir des talibans le 15 août, l’Afghanistan est en partie à l’arrêt, notamment en raison de l’interruption des flux financiers avec l’étranger qui perfusaient une économie sinistrée par plus de 40 ans de guerres.

La situation devient critique pour des millions d’Afghans, déjà affectés par une sécheresse aiguë, les conséquences de la pandémie du Covid-19 et des décennies de guerre.

Lutte contre les violences faites aux femmes

Sur un tout autre plan, la Commission européenne va proposer d’ici la fin de l’année une loi de lutte contre les violences faites aux femmes, a annoncé sa présidente Ursula von der Leyen, estimant que «trop de femmes ont dû vivre dans la peur pendant cette pandémie».

«Il s’agit de poursuites pénales efficaces, de mesures de prévention et de protection», à la fois en ligne et dans la vie réelle, a précisé devant le Parlement européen, la cheffe de l’exécutif européen, qui a l’initiative législative dans l’UE.

Rigueur budgétaire

L’UE «ne répétera pas l’erreur» commise après la dernière crise financière quand un retour précipité à la rigueur budgétaire avait provoqué une rechute du continent dans la récession, a promis mercredi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

«Les leçons de la crise financière pourraient servir d’avertissement. À l’époque, nous avons déclaré victoire trop tôt et nous en avons payé le prix. Nous ne répéterons pas cette erreur», a déclaré Ursula von der Leyen, en confirmant l’ouverture prochaine d’un débat sur la réforme des règles budgétaires européennes.

(AFP)

Ton opinion

23 commentaires