Guerre en Ukraine: L’UE sanctionnera les organisateurs des «référendums»

Publié

Guerre en UkraineL’UE sanctionnera les organisateurs des «référendums»

Mardi, l’Union européenne a annoncé que les personnes ayant participé aux «référendums» d’annexion devront rendre des comptes.

L’UE prépare de nouvelles sanctions économiques et individuelles contre la Russie.

L’UE prépare de nouvelles sanctions économiques et individuelles contre la Russie.

Reuters/Photo d’illustration

L’Union européenne (UE) considère que les «référendums» d’annexion par la Russie organisés en Ukraine sont «illégaux» et toutes les personnes qui ont participé à leur organisation seront sanctionnées, a affirmé mardi le porte-parole du chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

«Il y aura des conséquences pour toutes les personnes qui ont pris part à l’organisation de ces référendums illégaux et qui les ont soutenus», a déclaré le porte-parole Peter Stano, lors d’une conférence de presse quotidienne à Bruxelles.

Sur une liste

L’UE prépare de nouvelles sanctions économiques et individuelles contre la Russie et «nous allons mettre sur la liste les personnes qui sont évidemment impliquées dans ces référendums», a également expliqué mardi un des collaborateurs de Josep Borrell, Luc Pierre Devigne, au cours d’une audition au Parlement européen.

Les ressortissants européens présentés par Moscou comme des «observateurs internationaux» de ces référendums d’annexion pourront également être sanctionnés, a précisé Peter Stano.

Soutien «illégal»

«Chaque soutien à ces référendums illégaux est illégal. Tout dépend de l’implication dans ce soutien. Il appartiendra aux États membres de déterminer si les activités de ces personnes correspondent aux critères du régime de sanctions et s’il y a lieu de prendre des sanctions», a-t-il expliqué. «Le processus est entre les mains des États membres et je ne veux pas faire de commentaires sur la préparation des listes», a insisté Peter Stano. L’unanimité des Vingt-Sept est requise pour l’adoption de nouvelles sanctions.

L’UE a déjà adopté six trains de sanctions contre Moscou, dont l’arrêt de ses achats de charbon et de pétrole. Elle a également inscrit plus d’un millier de Russes, dont le président Vladimir Poutine et de nombreux oligarques, sur sa liste noire des personnes interdites d’entrée et restreint les délivrances de visa de court séjour pour les responsables liés au régime, depuis fin février.

(AFP)

Ton opinion

121 commentaires