Actualisé

MotocayclismeLüthi: «La clef? Beaucoup de travail. Et du plaisir...»

Vainqueur dimanche soir, au Texas, de son 17e GP, Tom Lüthi n'a jamais semblé aussi serein.

par
Jean-Claude Schertenleib
Austin
Tom Lüthi se sent bien dans sa nouvelle équipe.

Tom Lüthi se sent bien dans sa nouvelle équipe.

Keystone

Quelques tournées de bières, un bon steak, une courte nuit et, à nouveau, de longues heures en avion: telle est la vie d'un vainqueur de GP.

Tom, la fête a été belle?

En équipe, parce que c'est ensemble que l'on gagne. Et cette équipe-là est magique, je m'y sens si bien.

Mieux que jamais? On a l'impression que ce team Dynavolt Intact GP allie les qualités – sérieux, qualité du travail, organisation – que l'on prête généralement aux Germains, mais sans excès de rigueur...

C'est exactement cela. Personne ne se prend la tête, il n'y en a pas un qui émerge plus que l'autre. Ce groupe est extraordinaire, il donne tout pour la performance, sans jouer les fiers à bras devant les caméras.

C'est comment de partager son stand avec celui qui, après trois GP, devient peut-être l'un de vos principaux concurrents pour le titre, Marcel Schrötter?

Nous n'avons pas le moindre problème. Nous avons compris tous les deux ce que l'autre pouvait lui apporter. Exemple: vendredi, même si j'étais deuxième des premiers essais, je me posais des questions, parce que je ne comprenais pas comment il avait pu rouler encore une demi-seconde plus rapidement que moi. Eh bien, avec mon staff, avec toute l'équipe, on a analysé, on a essayé de comprendre et on a progressé. Jusqu'au matin de la course, lorsque nous avons encore modifié de petites choses après le warm-up.

En course?

Honnêtement, je pensais que Marcel partirait tout seul. Ce ne fut pas le cas.

Et vous avez gagné?

Oui. Et je peux vous dire qu'être seul en tête pendant neuf tours, sur ce circuit si complexe, ce n'est pas une sinécure. Peut-être que sur les images, je semblais «facile»; mais piloter une moto à la limite, sur un tel tracé, ce n'est jamais facile.

Tom, le titre?

On se calme! Je mentirais en disant que ce n'est pas le but. Mais il peut encore se passer tant de choses.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!