Berne: Lufthansa «tague» les rues: plainte déposée
Actualisé

BerneLufthansa «tague» les rues: plainte déposée

La compagnie aérienne allemande a lancé une opération de «guérilla marketing» en ville de Berne sans demander d'autorisation. Mal lui en a pris.

par
cho/dmz
1 / 3
«Le monde est tout proche. Depuis Berne jusqu'à votre destination de rêve. Lufthansa», peut-on lire dans les rues de Berne.

«Le monde est tout proche. Depuis Berne jusqu'à votre destination de rêve. Lufthansa», peut-on lire dans les rues de Berne.

zvg
Certaines de ces pubs ont été posées devant d'autres magasins. Leurs gérants s'en émeuvent.

Certaines de ces pubs ont été posées devant d'autres magasins. Leurs gérants s'en émeuvent.

cho
Du coup, une libraire a recouvert le «tag» avec son panneau.

Du coup, une libraire a recouvert le «tag» avec son panneau.

cho

«Le monde est tout proche. De Berne jusqu'à votre destination de rêve. Lufthansa.» Depuis mercredi matin, ce slogan dessiné au pochoir est visible dans plusieurs rues de la vieille ville de la capitale fédérale. Les publicités, accompagnées de deux traces de pas bleues qui «guident» les passants, sont apparues, dans certains cas, devant des magasins qui n'ont rien à voir avec la compagnie aérienne allemande ou même avec le tourisme en général.

Les gérants de ces échoppes s'interrogent: «Je ne comprends pas ce que ça vient faire là. Nous ne sommes pas une agence de voyages», s'émeut ainsi la tenancière d'un magasin de tapis. «Je trouve que faire de la publicité devant mon commerce n'est pas cool», commente pour sa part une libraire qui, pour le coup, a recouvert le «tag» avec son panneau.

Parmi les passants, l'opération n'est pas mieux accueillie. «Souiller ainsi le sol d'un site inscrit au patrimoine de l'Unesco est une honte», s'insurge une femme âgée. «Qui peut faire une chose pareille?» se demande enfin P. H., un habitant du quartier.

«Guérilla marketing»

Sans surprise, Lufthansa est bel et bien derrière cette action que la compagnie définit comme étant «de la guérilla marketing». Sa porte-parole Anja Linde précise: «Nous voulons ainsi promouvoir nos liaisons entre Berne et Munich.» Ces graffitis marquent, explique-t-elle, le début de leur campagne de promotion.

«Les tags ne souillent en aucun cas le sol», se défend encore Anja Linde. Ils ont été sprayés avec de la craie et disparaîtront avec la prochaine pluie, promet-elle.

Reste que les autorités bernoises ont demandé des comptes à l'entreprise. «Nous voulons savoir exactement quel genre de produits s'écoulera dans nos égouts», prévient Dominique Steiner, cheffe adjointe de la police du commerce. «Lufthansa n'a par ailleurs pas demandé d'autorisation, nous avons donc ouvert une procédure», conclut-elle.

Ton opinion