Hockey : Lugano pourra compter sur ses fidèles grognards
Publié

Hockey Lugano pourra compter sur ses fidèles grognards

Demi-finalistes l'an dernier, les Tessinois se sont renforcés durant l'été. La longue expérience de nombreux joueurs sera leur principal atout.

par
Gégory Beaud
Vauclair et Reuille, la trentaine bien entamée, sont rompus aux exigences de la LNA.

Vauclair et Reuille, la trentaine bien entamée, sont rompus aux exigences de la LNA.

Keystone/Samuel Golay

Avec 7408 matches de LNA disputés par l'ensemble de son contingent, la formation de la Resega possède plus d'un millier de rencontres de plus que ses plus proches poursuivants. Lausanne et Langnau, respectivement 2e et 3e du classement, dépassent à peine les 6000 unités. Les Tessinois peuvent s'appuyer sur cet aspect en vue de la saison à venir. Les «vieux de la vieille» que sont Julien Vauclair (37 ans) ou Sébastien Reuille (36 ans) sont parfaitement épaulés par bon nombre d'internationaux.

En plus des habituels tauliers, les Luganais ont pu rapatrier un autre talent pur: Luca Cunti. Qualifié de «Sorgenkind» (joueur problématique) par le passé, le joueur drafté par Tampa Bay en 2008 aura à cœur de prouver qu'il sait se fondre dans un collectif.

Après avoir pris la porte du Hallenstadion en cours de saison dernière, le joueur de centre avait terminé la saison sur une note plus que positive à Kloten. Ce nouveau départ est un quitte ou double pour le Zurichois, qui a signé un contrat de deux ans dans un environnement où il n'est pas toujours facile de s'imposer. Le retour de l'agitateur Maxim Lapierre est aussi une bonne nouvelle. L'irascible Canadien devrait apporter cette touche de hargne qui peut, parfois, faire défaut à Lugano.

L'an dernier, la défense avait été particulièrement gênée par les blessures à répétition. L'âge de ses cadres peut également se retourner contre la formation tessinoise. L'équilibre trouvé par le directeur sportif Roland Habisreutinger est-il le bon? Lugano possède le talent pour que ce soit le cas. Et l'éthique de travail nécessaire?

Travail sur la continuité

Hockey Depuis l'arrivée de Heinz Ehlers en cours de saison dernière, Langnau a franchi un palier. Le retard accumulé en début de championnat n'a pas pu être rattrapé sous le technicien danois, mais sa «patte» a fait du bien. Solides défensivement et offensivement parfaitement organisés, les Tigres se sont sauvés tranquillement. Cela a permis au directeur sportif Jörg Reber de travailler sereinement à la préparation d'une 3e saison consécutive dans l'élite. L'ex-joueur du club a apporté quelques changements, mais la majorité de l'ossature est toujours là. Après une saison ratée entre Fribourg et Färjestad, Anton Gustafsson compte bien se relancer à Langnau, où le Suédois avait vécu son meilleur exercice, en 2015-2016 (26 points, dont 11 buts).

Ton opinion